Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BERBERICUS

Vues et vécus en Algérie et ailleurs. Forum où au cours des jours et du temps j'essaierai de donner quelque chose de moi en quelques mots qui, j'espère, seront modestes, justes et élégants dans la mesure du possible. Bienvenue donc à qui accède à cet espace et bienvenue à ses commentaires. Abdelmalek SMARI

La haine de « L’Orient après l’amour » ou une autre manière chez Berbericus d’être antisémite (2) et fin

« On a coutume de considérer que le monde arabe est de tradition orale. Rien n’est plus faux. … ... ... L’oralité du monde arabe n’est qu’un effet du recul de l’enseignement. L’analphabétisme a favorisé la régression de la pensée arabe. » Rachid Mimouni...

La haine de « l’Orient après l’amour » ou une autre manière chez Berbericus d'être antisémite (1)

« Face à une glossolalie, deux possibilités se présentent : la première, rire et proclamer la nudité du roi qui baragouine un sabir solipsiste ; la seconde : le psittacisme, autrement dit, la manie du perroquet qui répète cet idiome avec sérieux et gravité,...

Ya chifor et-taxi ou Une chronique sénégauloise de l'écrivain Pierre Fréha

Des coups de hache sur les pieds Pierre Fréha est un écrivain algérien que les hasards de l'Histoire ont rendu Français comme tant d'autres Algériens sacrifiés à cause d'une incompréhension historique. Incompréhension qui, si elle continue ainsi, deviendra...

Baba nouel, bounani, la nuit de la faute et d'autres niaiseries innocentes chez Berbericus

« Visitez la plus grande crèche de tout Milan réalisée entièrement avec du chocolat ! Près l’église des SS. Faustino e Giovit all'Ortica ! » Une réclame de Noël Joyeux Noël donc à nos amis qui ont fêté Noël, et bonne année aussi ! A propos de ces fêtes...

Deuil, révolte et espoir à Hamma Bouziane

Avant tout, je m’incline sur la mémoire d’un jeune Algérien que les circonstances défavorables de l’existence avaient porté un peu au delà de la vie dite normale, vers la solitude et la marginalité. Une solitude et une marginalité qui étaient cruelles,...

Joyeux Noël à nos amis qui fêtent Noël et bonne route à nos entreprises et nos actions !

Chères lectrices et chers lecteurs, il faut s’arrêter de temps de temps pour faire le bilan de nos actions et nos entreprise. Quant à moi, je saisis l’occasion du tout proche nouvel an pour faire un petit bilan, pour « interroger » mes écrits sur blog...

Lettre à Cristina: l'Algérie amie éternelle de tous les peuples de la terre

Une amie, Cristina, m'a mis au courant d'un site-internet où l'on peut lire que l'Algérie serait l'ennemie éternelle d'Israël, ce qui est faux évidemment. Alors, indigné par une telle accusation absurde, j'ai réagi avec la lettre que voici: Chère Cristina,...

Aux morts qui vivent encore en nous, dans nos mémoires, dans nos cœurs, Ave ! Shalom ! Salam !

Demain, une partie non indifférente des peuples de la terre célèbreront la fête des morts. Ça signifie que les hommes s’arrêtent un instant de faire les dieux, se détournent de la vie, s’en détachent, l’oublient pour dire : Basta à la course effrénée...

Prix du Giovedì “Marisa Rusconi” (8° Édition) pour “Fiamme in paradiso” de Smari Abdelmalek

Chères lectrices, chers lecteurs, Comme je vous ai promis dans l’article précédent, je publie ici - en versions originale (italienne) et française - la mention motivant l’attribution du Prix du Giovedì à mon premier roman « Fiamme in paradiso ». Ce prix...

La spontanéité déconcertante de l’âme ou Ecrire, pourquoi ?

Cet écrit sous forme de lettre est une réflexion sur le devoir, le sens et le plaisir d’écrire. Je l’ai écrit pour remercier Augusto Bianchi, promoteur du Prix Marisa Rusconi, et « Quelli del Giovedì » pour m’avoir assigné ledit Prix pour mon roman «...

Kanafani ou la résistance à tous les ''Septembre''

Septembre noir Cher lecteur, le drame du 11 septembre ne doit pas nous faire oublier un autre drame advenu dans le même mois. Il y a désormais plus de quarante ans eut lieu le massacre des réfugiés palestiniens perpétré par leurs frères de sang et de...

La ir-raison égoïste chez berbericus l'homme de fassade ou à tout Oultache un Tounsi (5 et fin)

« Depuis les années 1950, la social-démocratie norvégienne a défendu l’idée que l'État doit faciliter la représentation démocratique la plus diverse, en apportant un soutien économique massif à la presse, à la culture, à la société civile et aux partis...