Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BERBERICUS

Vues et vécus en Algérie et ailleurs. Forum où au cours des jours et du temps j'essaierai de donner quelque chose de moi en quelques mots qui, j'espère, seront modestes, justes et élégants dans la mesure du possible. Bienvenue donc à qui accède à cet espace et bienvenue à ses commentaires. Abdelmalek SMARI

Quand le Conseil de Sécurité de l’ONU devient un Conseil de Guerre et ordonne Mort et destructions aux peuples faibles

Lecture alternative de la Résolution du conseil de sécurité sur le Mali 2071 c’est le numéro de la nouvelle Résolution du Conseil de sécurité de l’ONU sur le Mali. Jadis, c’était le vendredi 13 qui était un nombre ou une journée funeste. Bien que les...

Les N.A.C. au pays rose bonbon (Nouvelle) : Milan, Aller simple

Le modeste concert de Porto Recanati a été un succès pour les organisateurs. Après Porto Recanati, la troupe a été invitée par l’association culturelle « Les Amis de l’Afrique » sise à Ancône. Ce soir-là Modou fait la connaissance d’un monsieur distingué...

Les N.A.C. au pays rose bonbon (Nouvelle) : Raid nocturne

En plein milieu de la nuit, un hélicoptère déchire soudain le silence innocent et le délicieux repos de l’Hotel House. Le voilà, l’insolent, le monstre volant, tournoyer autour du bâtiment. Tantôt il s’approche des balcons, tantôt il s’en éloigne. Le...

Les N.A.C. au pays rose bonbon (Nouvelle) : Un boulot

« Salam, t’es nouveau ici, toi ? » lance un colporteur, vendeur ambulant, courbé sous la cascade de tapis qu’il a sur les épaules et sur le bras droit. « Oui, je suis ici depuis deux mois, dit Ahmed. » Puis intrigué : « pourquoi tu me demandes ça ? »...

Les N.A.C. au pays rose bonbon (Nouvelle) : On organise le concert

« À l’usine où je travaillais dans mon pays, je touchais un salaire de misère, dit Modou, je n’arrivais pas à nourrir ma mère qui a quatre filles et un fils. J’étais le seul qui travaillais dans notre famille… et si je suis venu ici dans ce bled c’est...

Les N.A.C. au pays rose bonbon (Nouvelle) : Un cappuccino avec Frida

Désormais Ahmed et Frida se rencontrent assez fréquemment. Diego les surveille de près. Depuis déjà leur première rencontre, il ne les a plus quittés des yeux. A présent le voilà sur un scooter garé à l’ombre d’un arbre. Il les regarde entrer au bar....

Les N.A.C. au pays rose bonbon (Nouvelle) : A la mosquée

A l’intérieur comme à l’extérieur de la mosquée, les fidèles, différents par leur aspect, leur couleur et leur origine, ont déjà pris place sur des nattes ou des tapis. Ils sont là assis ou en prière, tranquilles et polis comme une porte automatique,...

Les N.A.C. au pays rose bonbon (Nouvelle) : Phone Center

A travers les reflets de la vitrine, Ahmed distingue la silhouette d’une jeune femme assise sur un tabouret haut qui regarde droit devant elle. De temps en temps il aperçoit quelque silhouette qui s’approche ou s’éloigne de la jeune femme : un client...

Les N.A.C. au pays rose bonbon (Nouvelle) : Un tour au marché

Ahmed commence à avoir une idée précise de l’endroit et de ses habitants. Au rez-de-chaussée il y a des magasins gérés par des Migristan : centres téléphoniques, bars, boucheries, supérette, laverie, salon de coiffure ... Il y a aussi des lieux de culte,...

Les N.A.C. au pays rose bonbon (Nouvelle) : A Porto Recanati

Ahmed a chaud et il sent sa poitrine comme écrasée par un poids. Il voit autour de lui des champs sans fin. Sur une plaque signalétique, il lit « Rue Gramsci ». Il sort un bout de papier et lit « Rue Salvo d’Acquisto - Angle rue de la République ». Il...

Les N.A.C. au pays rose bonbon (Nouvelle) : La peur contraint Giuseppe à vendre à bas prix

“On ne peut pas décrire [un pays] rose bonbon parce que tout simplement [il] n’existe pas. » Kateb Yacine La nacelle, vide, monte haut jusqu'à disparaitre dans le ciel brumeux du 16e étage, où des ouvriers déménageurs la remplissent d’objets divers (meubles,...

Du tourisme en Algérie et de l’impréparation psychique et mentale de Berbericus

"Grandeur et servitudes coloniales d'Albert Sarraut établit pour le colonialisme un objectif important: pas moins que l'unification biologique de l'humanité, 'la solidarité humaine'. Les races inaptes à utiliser leurs ressources (…) doivent être ramenées...