Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vues et vécus en Algérie et ailleurs. Forum où au cours des jours et du temps j'essaierai de donner quelque chose de moi en quelques mots qui, j'espère, seront modestes, justes et élégants dans la mesure du possible. Bienvenue donc à qui accède à cet espace et bienvenue à ses commentaires. Abdelmalek SMARI

Epitaphe... ante mortem

 

 

Vous direz quand il ne sera pas là

Pour parler de lui-même, pour rire ou plaisanter

C’est cette rue, rue Brera qu’il avait empruntée

Par un jour pluvieux pour aller au Dôme

Acheter El Hilal et Le monde diplomatique

Il faisait déjà sombre et la ville s’apprête à dormir

Le poète pensait au musicien, à Verdi

Vous direz : il disait que le pauvre

Il n’est plus ici pour parler de lui-même

Ou pour écouter et s’entendre parler et rire

Il y voyait déjà et prédisait son destin de défunt

D’oublié parmi les géants disséminés et oubliés

Il était vêtu d’une casquette noire

Dont la visière à la raper étai mise à l’envers

D’un cache-nez rouge sans communisme

D’un paravent, lui aussi noir comme le soir

Sa compagne lui était accroché au bras droit

Ils parlaient, ils plaisantaient, mais de quoi ?

Vous vous demanderez qu’est-ce que faisait rire le poète

Une voix obsessive vous démangera la gorge

Allons, mettons-y du nôtre, après tout !

Et chacun de vous, gens de tous les temps

Créatures du futur, mettra du sien, du poète rien

Ainsi fut sa volonté, il ne souffrait pas la guerre

Une chose est sure cependant direz-vous

Est que c’était bien lui qui marchait

Par un soir pluvieux à Brera

Sur le pavé rouge et ocre luisant

Où tombaient fracassées déjà

Des lueurs vieilles et jaunâtres des tristes réverbères

Il marchait parlant d’une voix franche et intimide

Des choses que jamais vous ne saurez

Il plaisantait avec sa compagne à lui accrochée

Tendre bruine, sciures de clémence, flocons infimes

Lui coulaient sur le visage

Les yeux étaient secs, il ne pleurait déjà plus

Pourtant il marchait dans la nuit épousée au brouillard.

 

05-01-01 22 :03 :03

casa mia Mirabello 2

 

Article précédent
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article