Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BERBERICUS

Vues et vécus en Algérie et ailleurs. Forum où au cours des jours et du temps j'essaierai de donner quelque chose de moi en quelques mots qui, j'espère, seront modestes, justes et élégants dans la mesure du possible. Bienvenue donc à qui accède à cet espace et bienvenue à ses commentaires. Abdelmalek SMARI

Les N.A.C. au pays rose bonbon (Nouvelle) : Un cappuccino avec Frida

Désormais Ahmed et Frida se rencontrent assez fréquemment. Diego les surveille de près. Depuis déjà leur première rencontre, il ne les a plus quittés des yeux. A présent le voilà sur un scooter garé à l’ombre d’un arbre. Il les regarde entrer au bar....

Les N.A.C. au pays rose bonbon (Nouvelle) : A la mosquée

A l’intérieur comme à l’extérieur de la mosquée, les fidèles, différents par leur aspect, leur couleur et leur origine, ont déjà pris place sur des nattes ou des tapis. Ils sont là assis ou en prière, tranquilles et polis comme une porte automatique,...

Les N.A.C. au pays rose bonbon (Nouvelle) : Phone Center

A travers les reflets de la vitrine, Ahmed distingue la silhouette d’une jeune femme assise sur un tabouret haut qui regarde droit devant elle. De temps en temps il aperçoit quelque silhouette qui s’approche ou s’éloigne de la jeune femme : un client...

Les N.A.C. au pays rose bonbon (Nouvelle) : Un tour au marché

Ahmed commence à avoir une idée précise de l’endroit et de ses habitants. Au rez-de-chaussée il y a des magasins gérés par des Migristan : centres téléphoniques, bars, boucheries, supérette, laverie, salon de coiffure ... Il y a aussi des lieux de culte,...

Les N.A.C. au pays rose bonbon (Nouvelle) : A Porto Recanati

Ahmed a chaud et il sent sa poitrine comme écrasée par un poids. Il voit autour de lui des champs sans fin. Sur une plaque signalétique, il lit « Rue Gramsci ». Il sort un bout de papier et lit « Rue Salvo d’Acquisto - Angle rue de la République ». Il...

Les N.A.C. au pays rose bonbon (Nouvelle) : La peur contraint Giuseppe à vendre à bas prix

“On ne peut pas décrire [un pays] rose bonbon parce que tout simplement [il] n’existe pas. » Kateb Yacine La nacelle, vide, monte haut jusqu'à disparaitre dans le ciel brumeux du 16e étage, où des ouvriers déménageurs la remplissent d’objets divers (meubles,...

Du tourisme en Algérie et de l’impréparation psychique et mentale de Berbericus

"Grandeur et servitudes coloniales d'Albert Sarraut établit pour le colonialisme un objectif important: pas moins que l'unification biologique de l'humanité, 'la solidarité humaine'. Les races inaptes à utiliser leurs ressources (…) doivent être ramenées...

Stella ed itinerario o la storia di una passione: scrivere (2 e fine)

Quando sazietà egli ebbe del piacere di lei, si volse alle sue bestie selvatiche, ma vedendo lui, Enkidu, le gazzelle fuggirono, le bestie selvatiche si allontanarono dal suo corpo. Enkidu fu traversato da un fremito, rigido gli si fece il corpo, le ginocchia...

Stella ed itinerario o la storia di una passione: scrivere (1)

Sono un uomo di libro leggo il fior dei libri se mi mancano gli amici ho come amico il libro che mi racconta storie belle belle belle. Fu questa la poesia che ripetevo quando seppi che dovevo affrontare il mondo sconosciuto della scuola. me la ripetevo...

Chacun tire l’eau à son moulin : Pour une autre lecture des législatives algériennes de mai 2012

«لما كنت قد ولدت مواطناً في دولة حرة، وعضواً في دولة ذات سيادة ، فإنني أشعر انه مهما يكن من ضعف نفوذ صوتي في الشؤون العامة ، فإن حقي في التصويت على هذه الشؤون يجعل من واجبي دراستها». ج. ج. روسو. C’est dire que chacun loue ses propres fèves et dit qu’elles...

Lettre ouverte à M. Kamel Daoud qui a insulté les Algériens qui sont allés voter le 10 mai 2012

M. Kamel Daoud, vous avez écrit au Quotidien d’Oran on line, le 12-05-12 : « Du coup, on devine un peu le rire immense des hommes du régime et des seigneurs de ce pays, bombant le torse devant les seigneurs des autres pays arabes: «Les nôtres, nos serfs,...

Le parti des votants, le 10 mai en Algérie, vaincra car il combat l'immobilité politique à laquelle on veut le "river"

Chers lecteurs, ne ratez pas le prochain post. Abdelmalek Smari