Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BERBERICUS

Vues et vécus en Algérie et ailleurs. Forum où au cours des jours et du temps j'essaierai de donner quelque chose de moi en quelques mots qui, j'espère, seront modestes, justes et élégants dans la mesure du possible. Bienvenue donc à qui accède à cet espace et bienvenue à ses commentaires. Abdelmalek SMARI

Les N.A.C. au pays rose bonbon (Nouvelle) : Un tour au marché

 

 

 

Ahmed commence à avoir une idée précise de l’endroit et de ses habitants.
Au rez-de-chaussée il y a des magasins gérés par des Migristan : centres téléphoniques, bars, boucheries, supérette, laverie, salon de coiffure ... Il y a aussi des lieux de culte, mais la mosquée reste la vedette dans tout ce décor... Elle est ouverte depuis une manchette d’années et travaille déjà à plein régime. Ce qui ne donne aucune trêve  aux respectables citoyens et aux forces de l’ordre en particulier.

« J’ai la mi-idée, dit Ahmed à Modou, de changer mon téléphone. Vous avez ici un marché aux puces ? » « Mais bien sûr, qu’est-ce que tu crois ?! ici tout endroit libre est un marché : tu peux trouver toutes les marchandises que tu veux à tout moment. Un marché qui attire beaucoup de gens qui ne vivent pas à l’Hotel House ... tu sais, nous autres les Migristan, partout où nous nous trouvons, nous nous garantissons d’abord et avant toute autre chose le marché et le temple ! Ton téléphone, fais-le voir à la jeune fille du latin-phone. C’est une personne honnête et jolie aussi. Elle te vend les choses à bon marché et avec garantie en plus.
Comme un chien errant, Ahmed fait plusieurs tours du bloc. Il s’arrête pour lire les enseignes des magasins et les écrits sur les conteneurs de marchandises quittant les lieux ou y arrivant. Il essaie de parler aux gens. Il aime regarder le hyper animé va-et-vient de tant de personnes dans cet espace réduit.
Soudain, un hurlement. Un jeune homme lui passe devant comme un éclair. Un autre, un peu plus gros, lui court après.

Le cri est devenu gémissements et plaintes. Il s’agit d’une jeune femme philippine qui explique-t-elle enfin, qu’on lui a volé son portable.
« Tu les connais ? » dit Ahmed à Modou, qui s’était entre-temps éclipsé et l’avait rejoint seulement en ce moment-là. « Non, la plupart de ces personnes viennent de l’extérieur. Et les problèmes que nous avons, nous viennent eux aussi de l’extérieur. Les hotelhousiens sont tous au travail sauf quelques chômeurs ou les femmes avec enfants. »

Ahmed le regarde avec un reproche dans les yeux « Même pour toi, le mal vient de l’extérieur, pense-t-il. » mais il dit « Et de quel type de mal il s’agit ? » « Ce type de vol, voyons ! ensuite le trafic de drogue surtout, les agressions, l’argent sale, la saleté, etc. toute cette misère ne vient pas des résidents de notre bâtiment mais de ceux qui fréquentent le lieu de passage. Mais nous nous défendons. Ce sera une véritable bataille contre ces délinquants. Gràce à dieu ils sont encore une minorité. »

A suivre

Abdelmalek Smari

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article