Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BERBERICUS

Vues et vécus en Algérie et ailleurs. Forum où au cours des jours et du temps j'essaierai de donner quelque chose de moi en quelques mots qui, j'espère, seront modestes, justes et élégants dans la mesure du possible. Bienvenue donc à qui accède à cet espace et bienvenue à ses commentaires. Abdelmalek SMARI

Le plaisir de servir chez les bédouins (7)

mercenaire-yves-debay-c4fae16b87d.jpg

 

Ce grand gaillard, un Français de souche, est mort en Syrie comme Mercenaire. Il voulait renverser le président syrien qui d'ailleurs ne lui avait jamais fait aucun mal.

Ce beau garçon est mort inutilement, pour une cause pas du tout juste... A moins qu’il eût eu quelque problème existentiel sérieux qui l'avait porté à cette forme de suicide... 

 

 

« Vous voulez peut-être être loué par quelqu’un qui se maudit soi-même trois fois en une heure ?

 Vous voulez peut-être plaire à quelqu’un qui ne se plait pas même à soi ? » Marc Aurèle

 

             

 

 

Des mercenaires et des grisettes… Cas vivants

Les mercenaires, comme les grisettes, louent leurs corps, souvent ils les vendent, au détriment de leur dignité (admettons qu’ils en ont un grain) et en font une source de lucres.

Et, je dois dire, parfois ça rapporte de gros sous : je pense ici à ces mercenaires (ou ex soldats, si vous voulez) des puissances prédatrices qui, une fois démis (souvent même parallèlement à leur fonction) de soldats réguliers, créent des entreprises de sous-traitance pour le compte des armées des puissances prédatrices.

Ces entreprises de sous-traitance sont spécialisées dans le trafic d’armes, le recrutement de mercenaires et la bordellisation des nations et des peuples faibles, mieux, affaiblis ; imbéciles ou mieux encore imbécilisés .

De telles entreprises sont payées par l’empire et ses « lieutenants » pour créer les guerres chez les enculés de la terre et ramasser ensuite les miettes du butin que leurs patrons leur concèdent.

Il faut entendre par Miettes, des sommes qui peuvent atteindre des milliards de dollars.

Ce que gagnent de tels entrepreneurs sont des miettes par rapport à ce que gagnent l’empire et les puissances prédatrices engagés dans ces entreprises de bordellisation et de saccage des nations pauvres.

Pour les femmes d’habitude ce genre d’entreprise de vente de soi, ça s’appelle prostitution. Pour leurs consorts mâles, c’est du mercenariat tout court.

Ce genre de commerce a toujours été considéré comme le plus vil et le plus vieux métier du monde et cela est bien connu de toutes les civilisations et de toutes les époques.

Ces grisettes/mercenaires font légion en ces jours : voir par exemple ce lien où un certain Giuliano Delnovo (s’étant fait appelé Ibrahim !) meurt en Syrie à côté desdits révolutionnaires.

Il ne se contenta pas d’engager sa seule vie, non : il faisait en plus le métier de recruteur de mercenaires, qu’il appelait Jihadistes afin de ne pas trop alarmer les victimes que lui et ses semblables ne cessent d’enculer et de tourner en bourriques ! http://qn.quotidiano.net/esteri/2013/06/19/906845-siria-morto-20-anni-genovese-combatteva-coi-ribelli.shtml

Ou ce Raphaël Gendron, un Français, qui a été tué en avril dernier alors qu’il combattait dans les rangs d’une brigade islamiste en Syrie.

Lui aussi avait une barbe !

Lui aussi était un converti à l’islam,

Lui aussi était devenu plus musulman que tous les musulmans de la terre de l’islam !

Lui aussi était un recruteur de mercenaires, délit pour lequel il a été d’ailleurs condamné en Italie à quatre ans de prison, avant qu’on le libérât après peu de temps !

Mais pour quel motif l’a-t-on incarcéré ?

Ne rendait-il pas service lui aussi aux puissances prédatrices dans leurs entreprises de bordellisation et de pillage des pays condamnés à disparaître, pays delenda ?

Enfin lui aussi ne manque pas d’un prénom bédouin

Voir le lien : http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20130415.OBS8006/syrie-un-djihadiste-francais-tue-lors-de-combats.html

D’ailleurs tout ce qui nuit au monde et à la vie,

tout ce qui est laid et lâche,

tout ce qui est cruel et vil,

tout ce qui sale et bête…

tout ce qui répond à un tel identikit doit avoir quelques caractéristiques à partager avec les bédouins :

dans ce cas il s’agit de la barbe,

du nom

et sûrement du qamis.

Pour avoir d’autres informations sur ce réseau international de mercenaires conçu et mis en branle par l’empire et ses satellites, il vous suffit de taper sur Google des mots-clés du type Français mort ou capturé en Syrie, en Somalie, en Irak, en Afghanistan, en Libye, au Mali…

Ensuite, changez le mot Français par celui d’Italien, Anglais, Américain, Allemand… et vous verrez que vous ne seriez pas déçus, chers lecteurs, des résultats de votre peine de recherche.

 

Les mercenaires sont payés pour créer les conditions favorables à l’intervention des puissances prédatrices dans les pays des enculés de la terre

Ces malheureux prostitués/mercenaires ont été tués en attendant que leurs gouvernements arrivent pour les venger.

D’ailleurs ces mercenaires sont payés pour créer les conditions favorables à l’intervention des puissances prédatrices en leur préparant le terrain et ce en leur fournissant les informations nécessaires,

en dressant les citoyens autochtones contre leurs gouvernements,

en les recrutant comme des rebelles,

en les armant,

en les poussant à guerriller,

à se tuer tout en vociférant et en bavant comme des chiens enragés,

à se détruire,

à faire sauter leurs maisons et leurs infrastructures,

à incendier leurs biens,

à dilapider les ressources de leurs pays,

à endeuiller leurs familles,

à orpheliniser leurs enfants en les exposant au marché noir et cruel de la prostitution, des organes humains, des toutous ou nounours pour les seigneurs sans-enfants, pour les Légions étrangères et autres corps de véritables janissaires…

Pauvres, misérables, maudits de crétins de bédouins, pour combien de temps encore resterez-vous chair à canon, excellemment enculables ?!

Les milieux mercenaires sont toujours, nécessairement et symbiotiquement liés à ceux des services secrets des puissances prédatrices et de leurs armées et caritas urget.

Et à ce point rien ne pourrait nous dire qu’il ne s’agit pas là des agents secrets officiels qui se sont laissés pousser la barbe et scribouiller sur leurs documents (faux bien entendu) de noms de bédouins pour convaincre - mais seulement les idiots - de leur conversion à l’islam ; ainsi déguisés et travestis, rien ne les empêche d’aller ensuite semer bordels et chaos chez les déjà-enculés de la terre afin de les soumettre et de les piller à tête reposée pour enfin les rayer de la carte géographique et de celle de la dignité humaine.

Les Algériens ne sauraient oublier la ruse ou, c’est selon, la lâcheté de ce Léon Roches de l’armée française qui se convertit à l’islam et se fit ami, secrétaire, de l’Emir Abdelkader.

Cet espion avait été adopté par ingénuité de l’Emir ou, c’est selon, par un mauvais calcul, ignorant le pauvre que dans de brefs délai il aurait fait sa ruine et sa déconfiture… totales. D’ailleurs un certain 3 octobre 1839 il l’avait bien dit à l’Emir qu’en réalité il n’était là que pour servir son pays la France dans la conquête de l’Algérie. De l’Islam, il s’en foutait éperdument : « …, crois-tu donc que mon cœur n’est pas déchiré à la pensée d’être forcé de combattre les enfants de la France, cette mère qui m’a nourri, élevé, et qui abrite mon père ? »

Et à l’Emir qui lui rappelait sa conversion à l’islam, il rétorqua net : « Et bien, non, je ne suis pas musulman ».

Voir le lien suivant http://alger-roi.fr/Alger/alger_son_histoire/textes/21_leon_roches_secretaire_emir_algerianiste_117.htm

 

Qaradaoui adjugé pour une poignée de pétrodollars

Ça me fait penser à un autre personnage de nos jours qui a la même force traitresse mais elle est plus vile encore chez lui que chez Léon Roches : il s’agit de Qaradaoui !

Ce sinistre, infâme et lâche personnage, au lieu de servir sa mère l’Egypte, il s’est vendu comme une meritrix, une grisette, au pays des ploucs de bédouins pour une poignée de pétrodollars.

Qaradaoui a émis une fetwa sur le quotidien londonien El-Hayat dans sa livraison du 07-07-13 où il défendait le président Morsi (déposé par les militaires de son pays) ; lui, le même Qaradaoui, qui pas plus tard que l’autre hier incitait à la déposition si ce n’est à l’assassinat du président (Assad) d’un pays étranger (qui ne lui a d’ailleurs jamais fait aucun mal) !

Des hommes donc (et dernièrement des femmes aussi, les non moins sinistres Femen) n’hésitent pas à se vendre corps et esprit dans les souks des mercenaires-grisettes aux plus offrants, allant jusqu’à applaudir et jubiler de la mort et de la ruine des déjà-enculés de la terre, quittes à y laisser leur peau et, s’ils en ont, leur dignité !

Et quel est l’acheteur le plus intéressé, le plus nanti et le plus convaincant, l’acheteur qui peut se permettre de telles emplettes ? l’empire, bien entendu, et ses prospères satellites.

Ces deux métiers, auxquels on peut ajouter un troisième de la même nature, la mendicité, procèdent d’une même perversion de la sensibilité : le parasitisme.

Les parasites ont en fait ça en commun : ils détruisent ingratement leurs hôtes quittes à se détruire eux-mêmes ! pensez aux virus mortels, aux gangrènes, aux cancers…

Ces mendiants/mercenaires/prostitués, ces parasites font de la haine de soi, de leur oppression, de leur idiotie, de leur ignorance, de leur lâcheté, du trou de leur cul, de leurs propres mères, de leurs enfants, de leurs religions, de leur dignité... une source de gain ; figurez-vous s’ils hésitent une seule seconde à vendre ou à exterminer un macaque de bédouin !

Figurez-vous s’ils hésitent une seule seconde à nous vendre, à vendre nos demeures, nos champs, nos fabriques, notre mémoire, nos rêves, notre liberté, nos temples et tout ce que et tous ceux qui tombent entre leurs serres !

Rien n’a une importance pour eux, pourvu qu’ils arrivent à en tirer quelques bénéfices ! D’ailleurs comment voulez-vous qu’ils puissent concevoir l’idée que les objets et les personnes, dont ils ont fait de viles marchandises, puissent avoir une dignité et soient donc invendables, eux qui vendent tout à commencer par leurs propres corps et trous de cul ?!

Et qu’y a-t-il donc de mal, à leurs yeux, à vendre un corps qu’ils ne possèdent pas, alors qu’ils vendent bien volontiers le leur ?

Sont-ils maitres de leurs corps ? oui, bien entendu.

Et passez-moi, cher lecteur cette contradiction dans les termes : leurs corps ne devraient pas leur appartenir puisque c’est leurs maitres qui en disposent, qui s’en servent, qui les usent et en abusent, qui en jouissent…

Et c’est de cette logique de mendicité morale crue et cruelle que la mentalité du bédouin procède.

Et c’est pour ça qu’il est grand besoin pour les Algériens de se tenir loin de ces infâmes de bédouins et ne pas les singer en portant leurs qamis,

leur chemlas,

leurs barbes,

leurs bedaines,

leurs bâtons

et jusqu’à leurs changlas.

« En 2007, un groupe d’extrémistes islamistes de Birmingham prévoyait de tuer un soldat britannique par décapitation pour affecter le moral de l’armée britannique et freiner le recrutement de musulmans, rappelle le Guardian. » Le Monde 23-05-13

Recrutement de musulmans ? sommes-nous sûrs ? ne s’agit-il pas plutôt ici de recrutement de mercenaires, à la Mohammed Merrah ?

Même un extrémiste islamiste ne se serait scandalisé à l’idée que ses coreligionnaires puissent servir dans l’armée de leur pays…

 

SIDA et terrorisme… entre labos de biotechnologie et Think tank

L’empire a inventé le sida comme il a fait et il est en train de faire avec le terrorisme dans ses laboratoires de guerre et de rapines.

Il a inventé le SIDA dans des labos de la biotechnologie et le terrorisme dans les instituts de Think tank…

Des deux virus, le plus coriace et stratégiquement efficace pour détruire ou donner le coup de grâce aux nations déjà-enculées est le second.

Ils ont inventé Hollywood et ses propagandes,

les communistes mangeurs-d’enfants,

les combattants pour la liberté avant de les transformer en talibans et en binladens,

Bin Laden et Qaradaoui en passant,

et les drones…

et d’autres instruments encore de la mort et de l’enculage des serfs et des aliénés sans dignité, y compris les bédouins ; instruments ou plutôt armes qui nous sont encore secrètes… figurez-vous s’ils ne sont pas capables d’inventer une vulgaire chaine bédouine, cette grande serve des intérêts de l’empire, l’exécrable Al-Djazeera !!!

De ces tant de germes et de virus que l’empire a inventés, le plus coriace et stratégiquement le plus efficace pour détruire les nations enculées reste pour l’instant le paradigme de terrorisme qui s’est emporté tous les marchés de l’horreur.

N’oublions pas ce qu’ont fait du Soudan, les prédateurs.

Et avant le Soudan ou simultanément à lui, les talibans, ces alliés jetables, minables, n’étaient-ils pas les alliés de ces prédateurs, de ces Lawrence, de ces collectionneurs de mercenaires, de ces enculeurs de bédouins et de leurs suiveurs ?

Et puis, comme on vient de le savoir maintenant, les prédateurs leur ont fait le cul, en les faisant asseoir sur des bouteilles.

 

C’est le monde à l’envers

Mais vu que la stratégie étant globale, la chronologie s’efface et le temps même ; ce temps, qui d’ordinaire n’échappe pourtant jamais aux montres et aux horloges, lui-même se volatilise, devient irréel et perd son identité ou plutôt le sens de sa mesurabilité, de son avant et de son après comme dans une pellicule de film où tout coexiste, le début et la fin !

Ces mercenaires cultivés et dressés à des fins d’enculage sont des barbus et sont des boules de plomb semées dans les entrailles des pays-proies qu’on fait exploser le moment propice venu.

« Ceux-là seuls ont le droit de parler de culture qui sont prêts à mourir, ou à tuer, pour que Notre-Dame de Paris ne devienne pas un parking, ou une mosquée. » Hervé Juvin – L’occident mondialisé-.

Seulement que l’auteur n’a pas dit ce qu’il entend par sa Notre-Dame : tant il est vrai que le monde entier est devenu, depuis des siècles, une vaste Leur-Dame que personne n’a plus le droit de profaner avec d’autres maisons (de dieu ou des hommes).

Les peuples mêmes de ce monde sont devenus leur gibier, même après le déchirement de l’acte de propriété des esclaves ; et leurs territoires sont devenus leurs carrés de chasse.

Leur-Dame ne doit en aucun cas devenir pas un parking, ou une mosquée, alors qu’un parking ou une mosquée pourraient et devraient – si les puissants le voulaient – devenir Leur-Dame

J’entends les prédateurs chanter avec Valéry

 

Peuple stupide, à qui ma puissance m’enchaine,

Hélas ! mon orgueil même a besoin de tes bras !

Et que ferait mon cœur s’il n’aimait cette haine

Dont l’innombrable tête est si douce à mes pas ?

 

« Pour notre génération, il n’y avait point d’évasion possible, point de mise en retrait ; […] point de pays où l’on pût se réfugier, point de solitude silencieuse que l’on pût acheter ; toujours et partout, la main du destin se saisissait de nous pour nous entrainer de nouveau dans jeu insatiable. » avons-nous dit avec Stefan Zweig.

Ma foi, notre situation est comparable à cette tranche de l’histoire fort inquisitrice et persécutrice, avec cette différence près que nous ne souffrons pas directement des mains de l’empire - oh celui-ci est trop sublime pour qu’il nous touche ! - mais des mains de ses serfs de mercenaires et autres grisettes, des mains des traitres qui se disent être nos frères, des drones et dernièrement des mains que nous pensions avoir été jusqu’à hier la douceur-même : les Femen !

«Je suis étonné – dit le chef de la diplomatie iranienne, Ali Akbar Salehi - que les Occidentaux, qui parlent des droits de l’homme, envoient des armes aux terroristes cannibales ».

Faut-il attendre que vienne un Mollah pour défendre les droits de l’homme ?

et les défendre de quel ennemi ?

de ces mêmes Occidentaux (inventeurs - dit-on - et promoteurs des droits de l’homme) qui n’hésitent pas à soutenir les coups d’états contre des présidents élus,  le terrorisme, le meurtre des gens et la destruction des infrastructures des pays en difficultés, disons en croissance ou en voie de s’organiser !!!

C’est le monde à l’envers n’est-ce pas ?

 

Abdelmalek Smari

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

website translation services 06/10/2014 16:33

En effet, certains commandants peuvent simplement outrepasser leurs pouvoirs! Ne devrait pas être tolérée, en dépit de toute l'expérience!

shopify template 19/09/2014 19:19

Cet homme a fait tout au long de sa vie tout simplement étonnantes découvertes et je l'aime! Acquérir de l'expérience n'est jamais trop tard!

summarizing informational text 10/09/2014 15:07

Bien sûr, ces personnes meurent en vain, et pour quoi? Pour le fait qu'il était juste un mercenaire! Il ne le justifie pas, mais frémis à l'idée ce que ce serait de vivre sa famille!

annotated bibliography apa 6th 26/08/2014 11:31

Ce que gagnent de tels entrepreneurs sont des miettes par rapport à ce que gagnent l’empire et les puissances prédatrices engagés dans ces entreprises de bordellisation et de saccage des nations pauvres.