Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BERBERICUS

Vues et vécus en Algérie et ailleurs. Forum où au cours des jours et du temps j'essaierai de donner quelque chose de moi en quelques mots qui, j'espère, seront modestes, justes et élégants dans la mesure du possible. Bienvenue donc à qui accède à cet espace et bienvenue à ses commentaires. Abdelmalek SMARI

Le plaisir de servir chez les bédouins (4)

 

« L’ordre brutal du monde, du capitalisme colonial hier et de la globalisation néolibérale aujourd'hui, nous dit une seule et même chose :

vous avez le droit d'être des peuples unis dans la soumission au colonialisme ou la dictature mais la démocratie et la liberté vous ne pouvez les vivre que comme des petites coterie, des clans, des ethnies, des sectes et que sais-je encore ».

 

Hocine Ait-Ahmed fondateur du F.F.S.

 

L’Algérien, est-il arabe ?

S’il est vrai - comme l’avait formulé en son temps Abdelhamid Benbadis - que le peuple de l’Algérie est musulman et qu’il ne fait donc que se rapporter à l’arabité par l’usage de la langue (seulement), on ne devrait pas être des Arabes.

On ne saurait jamais l’être pleinement pour la simple raison que le sang qui coule dans nos veines ne saurait être arabe que dans les proportions où il aurait été punique, romain ou turc. Et d’ailleurs le club même des Arabes ne saura jamais nous accepter parmi ses membres. Musulmans, arabes sont deux catégories d’un certain discours géopolitique.

D’autre part nous savons bien que - comme disait feu Hassan II - la seule constante de l’histoire [et de toutes les superstructures d’un peuple ou d’une nation donnés] reste fondamentalement la géographie, la terre donc de ce peuple ou cette nation.

C’est pour la terre et c’est par elle que nous devrons exister et que nous existons. C’est elle notre mémoire, notre âme et notre couleur.

C’est de ses entrailles que nous venons, c’est son sein qui nous nourrit et nous réchauffe et c’est dans ses entrailles que nous retournerons.

En substance, l’arabité de l’Algérie consiste en ces certaines affinités que l’histoire avait greffées dans notre âme d’Algériens et ce, depuis que les premiers Phéniciens avaient jeté l’ancre sur nos côtes.

Et ce fut le succès de Didon qui, ayant réussi à fonder une colonie, donna idée plus tard aux poussées arabo-islamiques à retenter la chance et à rétablir ce lien qui leur sembla - plus que logique ou relevant de la politique – naturel, apte à leur assurer un espace vital.

Ils s’étaient arrogé alors une sorte de droit naturel – droit qui devrait leur revenir exclusivement et nécessairement - afin de ressusciter ces affinités « orientales » que Romains et Vandales avaient détruites pour en fonder d’autres, bien entendu…

C’est donc cette situation historique qui nous donne l’impression d’être des Arabes, mais nous ne le sommes que relativement, dans les limites que les vicissitudes de l’histoire, notre histoire (sans oublier l’indication/stigmatisation de l’autre, l’empire de l’heure, à fin de nous inclure dans l'orientisme ou nous exclure de l'occidentisme), nous le permettent.

C’était ce mouvement des hommes, instinctivement orientés vers l’occident - comme la course inexorable des astres vers leur coucher, comme la fuite des temps - qui a conduit à l’invasion de notre pays par des flux continus et assidus d’orientaux.

Et c’était aussi – n’oublions pas ces détails de grande importance - en vertu

de l’hospitalité ou de la disponibilité de notre pays et de ses gens d’accueillir l’Etranger,

des rapports de force entre les peuples,

des alliances d’intérêts ou de solidarité…,

que nous nous sommes trouvés contraints à adopter la langue de nos visiteurs/envahisseurs, quelques traits de leur caractère, leur religion, des bribes de leurs traditions culturelles et politiques.

Cette espèce d’héritage, nous l’avions subi, assimilé et capitalisé, certes, mais pas avant de l’avoir re-forgé à longueur de siècles afin de l’acclimater à notre culture et à notre berbérité.

Ainsi avons-nous nourri et façonné l’espèce homo berbericus, et façonné sa culture et ses mythes, sa langue et ses mémoires, son histoire et ses conceptions politiques, son anthropologie et ses orientations, son âme et sa physionomie…

 

Cette France-là

Dire de nous que nous sommes des Arabes est une tromperie stratégique voulue et mystificatrice : car elle sert à nous spolier de nos mérites et à les attribuer aux autres, comme si nous étions incapables par nature et par vocation à être originaux, divers, inédits !

Cette tromperie sert aussi et surtout à nous accuser de ce que font ces autres (avec l’excuse que nous faisons partie d’eux) et à répondre donc pour ce que nous n’avons pas fait ou commis !

Et ma foi, de mérites, dieu seul sait et avec lui les connaisseurs de l’histoire, si lesdits arabes ont en eu encore après les siècles d’or de Bagdad et de Grenade.

En fait ce vaste mais combien piteux monde dit arabe n’a plus brillé par aucun autre génie de portée universelle après la splendeur de l’étoile Ben Khaldoun.

Cette amalgame d’espèces nous a coûté cher à nous autres algériens. Il a failli nous emporter de la vie, nous faire sortir de l’humanité et de l’histoire !

Ainsi par exemple la France coloniale – qui cherchait une justification valable pour envahir l’Algérie – avait sorti de son kabbous de sorcière l’excuse de punir les pirates sarrasins qui auraient eu « leur fief ! » à Alger et sauver ainsi les commerces de mer des nations civilisées, c'est à dire chrétiennes !

Mais cette France-là avait-elle vraiment besoin d’un alibi ?

Avait-elle vraiment une conscience si morale que ça ?

Qui connaît des bribes sur l’histoire du système colonial français n’y croit tout simplement pas à ces fables à dormir debout.

Cette France-là ne se serait même pas servi d’un tel alibi puisqu’elle avait déjà décidé depuis longtemps de mettre à sac l’Algérie, la rayer de la carte géographique et effacer les Algériens du registre de la race humaine !

Et elle y a bien réussi, putain de merde, puisqu’elle avait les moyens nécessaires de le faire presqu’aussi simplement que le fait de boire un verre d’eau fraiche l’été.

Quant à « nous civiliser », l’idée ne lui vint à l’esprit que plus tard quand l’alibi d’éliminer lesdits pirates cessa d’exister à peine la proie Algérie fut-elle prise, matée et dévorée.

Alors cette France-là en avait tiré de son kabbous de sorcière, cet autre alibi pour se donner du ton et tromper les sceptiques et les inaliénables parmi la société des amis justes et des résistants.

Et ma foi, elle avait bien réussi à tromper jusqu’au sensible Victor Hugo, jusqu’à l’espiègle Carl Marx et tant d’autres justes et amis de la poésie et de la justice.

Mais pour autant la redoutable machine de destruction et de chaotisation qu’était cette France-là, la France des enfumades et des razzias, ne s’était pas attaquée à la tête de Gorgone, à cette matrice des pirates, qu’était l’empire ottoman turc.

Non !

Cette France-là est venue nous punir pour notre péché d’avoir été des sujets - que dis-je ?! – un peuple auquel on a collé l’exécrable épithète de Sarrasin !

Cette France-là est venue donc nous punir, nous, les victimes de la cravache et de la lazma de cet empire ottoman, pour ce qu'avait commis cet ignoble empire !

Nous punir, nous, les écrasées et impuissantes victimes, pour ce que notre bourreau - cause de toutes les causes des maux de l’Algérie ! - leur avait fait !

D’ailleurs cet empire cruel et vorace ne nous-a-t-il pas vendus, enclos et bétails, à cette même sorcière de France, marchande d'esclaves, en signant le contrat de vente en langue turque, ottomane ?!

L’Algérie est très innocente et donc trop noble pour répondre des malheurs des autres. C’est injuste, c’est inhumain !

Turcs et Français devraient payer pour ces crimes contre l'humanité: ils devraient reconnaitre leurs crimes et nous, nous ne devons pas nous taire sur ce sujet...

Ou peut-être était-ce mieux comme ça : c’est la preuve que les Algériens n’ont jamais accepté cette France dans leur pays.

Ils ne lui ont jamais cédé, approuvé ou vendu quoi que ce soit.

Ils n’ont signé aucun acte dans un tel sens…

Et ainsi, l’Algérie, est-elle restée libre et inchantable : elle ne doit rien à ses enculeurs, sinon la lazma et la cravache des ottomans, et les enfumades et le napalm de cette France-là.

Oui l’Algérie ne doit rien à personne si l’on excepte les malheurs qu’on a infligé à ses enfants, les misères, les fleuves de larmes et de déportations, les exclusions, les humiliations, les exploitations des bras et des biens, les ruines sur lesquelles courait à flots le sang innocent des Algériens et où a trouvé refuge et hospitalité la mort.

Tout se joua donc entre les lâches turcs, occupants sortant, et les morts-de-faim français, nouveaux occupants, leurs remplaçants.

Dire que l’Algérie est arabe c’est imprécis,

c'est comme dire d'un Sarkozy qu'il est français,

c'est comme dire d'un Français, un Espagnol ou un péruvien qu'ils sont latins, 

c’est comme dire d’un burnous qu’il est une étoffe, alors qu’un pantalon, une veste, les caleçons et même nos draps et nos drapeaux… le sont aussi !

Et alors?

Et alors non: l’Algérie, même si elle a des traits d’arabité, elle reste quand même trop grande pour être contenue dans ce récipient étroit et rigide. Elle reste toutefois un burnous assez grand quand même pour couvrir tous les Algériens.

 

 

Abdelmalek Smmari

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cash advances 12/04/2015 10:31

Payday cash enhancements, Salaryday what is more Dimensions Unsecured bank loans, in conjunction with self-propelled vehicle Strategy Unsecured bank loans. we have a tendency to tend to goal aiding you opt on to buy for the proper mortgage merchandise still as product or service utterly facilitate accomplish your current cheap needs.

IOS Updates 05/04/2015 13:13

great article, and this is the information that I was interested. thank you for sharing

come aprire la partita iva 09/02/2015 07:45

Con gli sguardi della nuova stagione c'è su tale quantità outsize associato di obiettivi meravigliosi. uno tutto loro è quello di iniziare l'esperienza dell'IVA a viaggiare da soli. tuttavia tra gli individui, abbiamo un piegato per vivere il mq. ancora molti iniziano la tecnica di analisi per indurre iniziato e tenerlo.

college papers 23/01/2015 02:05

Essay is that the plan of any quite topic wherever a author writes depiction that topic. Writing essays are a capability of enjoying writing. Here you'll get various forms of essays and writing essays service.

payday loans montgomery 10/01/2015 21:42

I understand that the lower the deposit the lower the chance but it does not hurt to analysis where the leads unit getting back from initial. that works back to the beginning of this text and it bears repetition. sought for the companies that acquire their leads through lead generation websites that they own and operate.