Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BERBERICUS

Vues et vécus en Algérie et ailleurs. Forum où au cours des jours et du temps j'essaierai de donner quelque chose de moi en quelques mots qui, j'espère, seront modestes, justes et élégants dans la mesure du possible. Bienvenue donc à qui accède à cet espace et bienvenue à ses commentaires. Abdelmalek SMARI

Le plaisir de servir chez les bédouins (15)

«Derrière cette ivresse de la liberté et ce triomphe de la démocratie, se profilent trois poisons mortels :

la tentation de l’intégrisme,

la sublimation de l’anarchisme

et l’abandon de la souveraineté.

Au cas où mes compatriotes ne le sauraient pas encore, il y a pire que la dictature : l’anarchie.

Et il y a plus tragique que l’anarchie : la guerre civile.

Et il y a plus affligeant que la guerre civile : le retour du colonialisme. » M.Mezri Haddad

http://www.espacemanager.com/chroniques/naoufel-brahimi-el-mili-a-t-il-copie-mezri-haddad-sur-le-printemps-arabe.html

 

Le nombre de Mister HAM

« Surtout, les groupes terroristes ont commis une erreur : sortir de leurs sanctuaires pour reprendre l’offensive. Or face à une armée moderne, leurs moyens sont dérisoires et l’on voit déjà qu’ils se font étriller. » Eric Denécé - El-Watan du 15-01-13

En effet leur nombre est dérisoire, mais combien sont-ils au juste ces présumés terroristes qui mobilisent des armadas que ni la terre ni son histoire n’ont jamais vu de pareilles ?

Combien sont-ils pour constituer une menace réelle pour ces puissances dont même les dieux redoutent la cruauté et envient la force ?

Combien sont-ils pour qu’on leur déclare ces guerres en bonne et due forme, destructrices à outrance, généralisées, infinies ?

Un nombre dérisoire avec des moyens dérisoires, pourtant, aux dires de ces puissances mêmes !

Le général Carter Ham, commandant des forces armées américaines en Afrique (AFRICOM), a estimé le nombre de combattants islamistes, qui « occupaient » le nord du Mali, entre 800 à 1 200 hommes.

Comment est-il imaginable qu’une poignée de criminels - traqués à mort par des hyper-puissances nucléaires et spatiales - nécessite la mobilisation de toutes les armées du continent africain, celles de l’Europe et celles du subcontinent étasunien ?

Ça défie tout simplement l’entendement.

Cela signifie-t-il qu’il existe chez l’homme un instinct criminel et donc un besoin urgent de tuer pour assouvir cet instinct (les criminels tuent les innocents, et les innocents tuent les criminels et les innocents par effets collatéraux) ?

C’est fort probable puisque ce n’est point absurde, mais il faut ajouter à ce mobil biologique d’autres encore de matrice psychoculturelle et historique : justement l’on ne cesse de tuer de mille façons les personnes et même ses propres citoyens dans les guerres, sur les routes, sur les chaises électriques, dans les mines, sur les lieux du travail, voire même dans les hôpitaux en leur inoculant des germes créés dans les laboratoires comme le Sida, entre autres épidémies artificielles…

En somme l’on ne cesse de guerroyer et de massacrer pour pérenniser la suprématie absolue des maitres et patrons sur les masses des prolétaires et des précaires… et, dans le cas qui nous intéresse, de l’empire du moment sur le reste des nations (vassales ou damnées de la terre).

Bref, dans le cas du Mali il ne s’agit que d’une poignée de salopards dont la police d’une province d’une république de bananes, aussi déshéritée et stupide, pourrait venir à bout

Ce groupuscule de salopards serait-il vraiment capable de nuire à la vie de toute la planète ?! mais laissez-moi rire !

Comme s’il s’agissait de repousser les invincibles et redoutables armées napoléoniennes, hitlérienne, busho-obamienne ou srako-hollandienne !

Et c’est dans cet esprit de l’a-logique absolue, esprit qui ignore ce contradiction veut dire, que le général Ham a averti que « bien que des négociations soient en cours, il est prudent de se préparer à une éventuelle intervention militaire qui pourrait être nécessaire. »

Pourquoi cette guerre pourtant injuste serait-elle nécessaire ?

Le militaire américain est persuadé( !) que cette organisation terroriste - affiliée à ladite matrice intégriste AQMI - « est plus forte aujourd’hui qu’elle ne l’était il y a un an », car elle bénéficie d’un refuge au nord malien et de financements.

«AQMI » insiste-t-il sans embarras ni vergogne « est la branche terroriste la mieux financée grâce aux fonds qu’elle reçoit par le biais des enlèvements contre des rançons, ou par son lien avec le trafic de stupéfiants et autres trafics illicites ».

C’est une organisation - poursuit-il (voir l’article de Zine Cherfaoui El watan du 28-11-12) - : « qui dispose de beaucoup d’armes et de combattants, dont un grand nombre était venu au nord du Mali suite à l’intervention militaire en Libye en 2011 ».

Le patron d’Africom sait bien que ces organisations terroristes (il vaut mieux les appeler mercenaires) sont :

- créées par les Puissances prédatrices (dont le pays même de M. Ham !) dans leurs laboratoires de stratégies globales, comme elles ont créé les germes dudit SIDA, avec autres armes et bombes biologiques,

- financées par les Puissances prédatrices de manière directe à travers les services secrets sous couvert d’ONG et d’autres associations criminelles du type Caritas urget ; ou de manière indirecte via le payement des rançons, la livraison d’armes et de dollars,

- armées par les Puissances prédatrices, comme cela est arrivé récemment en Libye durant la révolution OTANesque et comme cela arrive aujourd’hui en Syrie,

- recrutées dans les banlieues des villes des Puissances prédatrices (Mohamed Merah en témoigne), - entrainées et payées comme des putes (avec mes respects aux putes) grâce à l’argent des bédouin-dollars,

- endoctrinées et dressées comme des chiens (mes respects aux chiens !) à baver de rage et de haine, à tuer et à détruire leurs propres amis et frères et leurs propres patries…

 

Prière à Mister HAM

Le patron d’Africom sait bien tout ça et d’autres secrets encore de la stratégie mise à l’œuvre par l’empire pour dominer et enculer le monde, mais il fait mine de croire en l’existence d’une armée effective, puissante et déterminée à nuire aux « seigneurs » du monde !

Non, M. sainte-nitouche, patron d’Africom, d’abord sachez qu’il n’y a pas que des cons ou des serfs dans le monde !

Ensuite les chiens ne mordent jamais ou presque jamais la main du maître qui les commande et leurs procure des os.

Presque jamais, dis-je, car il est arrivé à ces chiens d’être ingrats envers leurs maîtres, comme ceux qui ont assassiné Christopher Stevens, l’ambassadeur américain en Libye.

Enfin – vous, qui dites « si rien n’est fait contre ce groupe, cette situation présentera un risque croissant pour les pays et les peuples de la région, et [blablabla…] » - sachez bien, M. Africom, quand bien même nous sommes vaincus et enculés, nous sommes assez mûrs et responsables pour nous défendre par nos propres moyens et notre propre conception de la vie et de la politique. Et nous sommes capables de venir à bout de ces criminels car sans vous ils seraient peu, isolés, faibles et facilement neutralisables.

Et l’aide, la meilleure aide, que vous et vos semblables pèréternels puissiez nous faire donc, c’est de nous laisser tranquilles.

Epargnez-nous vos alarmismes et vos dramatisations comiques et mensongères, cruelles donc !

Gardez vos armes chez vous et cessez de créer terreur et terroristes chez nous… vous verrez alors,  M. Africom, qu’on vous aimerait dans le meilleur et dans le pire ;

qu’on vous servirait sincèrement ;

qu’on vous donnerait gratuitement nos bras, nos corps, nos enfants, nos femmes, nos culs, nos mines, nos mines et nos pétroles, nos bédouins et leurs dollars ;

qu’on acceptera plus que volontiers

de faire les cobayes pour vos laboratoires et vos savants,

de vous servir en hommes et femmes de ménage,

de faire les chieurs de vos chiens et de vos vieillards mi-morts…

de faire toutes ces corvées avec gaité de cœur et tout ce que vous voulez encore ou vous inventerez de désirs sains ou pervers…

mais de grâce, épargnez-nous au moins vos mensonges surtout et bien entendu vos cruautés…

Mais pourquoi ces mystificateurs ne se gênent-ils pas et ne gênent-ils pas les habitants de la terre par leur méchanceté affichée et par leurs mensonges et contradictions en affirmant des inepties pareilles, criminelles même ?

Les hypothèses que je retiens fort plausibles sont trois :

- Il n’y a pas ou peu de contradicteurs dans cette chiennerie (ou porcherie) de serfs imbéciles que sont les mass média pour la raison que la soi-disant information de l’empire est dictatoriale et court à flots et d’une manière sensunicale.

- L’opinion publique mondiale par accoutumance, par idiotie, par ignorance ou par indifférence se laisse influencer et utiliser comme des complices et des goumiya.

- La censure active aggravée de coercition à applaudir (les tak-show sont là pour enseigner à cette opinion l’art de se laisser avilir et servir aveuglément) ou subir et se taire.

« Mais – pourrait-on objecter – « N’y a-t-il pas dans ce monde des âmes nobles et des voix contraires ?! »

Il y en a certes beaucoup, mais la propagande du terrifiant empire et sa capacité terrorisante arrivent à couvrir - jusqu’à ensevelissement - ces voix résistantes ou à en faire des mouches blanches.

Ecoutons dans ces passages quelques unes de ces voix :

« Que nous offre le système capitaliste aujourd’hui ? » se demande Mme Louisa Hannoune secrétaire du Parti des Travailleurs (Algérie) et elle répond :

« Des guerres, des interventions militaires partout pour relancer l’industrie d’armement, organiser la dislocation des nations.

Ce qui se passe en Irak, au Yémen, en Syrie, au Liban, en Egypte, au Mali, en Centrafrique, en Libye, est-ce une vue de l’esprit,

une phobie du PT [Parti des Travailleurs]

ou une réalité qui confirme l’existence du plan de Grand Moyen-Orient américain, annoncé en 2003 et dont on a trouvé une première partie, le NMO sous forme de plan de dépeçage des nations, diffusée en août 2006 sur le site de l’armée américaine ? »

… et elle ajoute explicitant :

« Ces impérialismes utilisent les fragilités qui existent dans notre pays, résultats du Plan d’ajustement structurel du FMI et de la décennie noire, alors que dans leurs propres pays, ils massacrent leurs populations pour sauver des banques privées et des multinationales.

http://www.elwatan.com//actualite/louisa-hanoune-a-el-watan-nous-savons-que-l-heure-est-grave-20-02-2014-246472_109.php 

Lisons aussi ce bref passage tiré d’un éditorial d’Algeriepatriotique en date du 18-02-14, passage qui dénonce avec des termes clairs le travail de sape des goumiyas et de leurs soldeurs les impérialistes :

« Algeriepatriotique est un site engagé comme l’indique son nom, n’en déplaise à ceux qui se sont démenés pour faire croire qu’une valeur comme le patriotisme, valable sous tous les cieux, serait, s’agissant de notre pays, frappée du sceau de l’anachronisme, tout comme le concept de souveraineté, intouchable ailleurs, et «dépassé» quand il s’applique à l’Algérie.

A les suivre, il faudrait laisser portes et fenêtres ouvertes aux ingérences, sournoisement d’abord puis de façon plus flagrante et ensuite «normalement», à l’exemple de pays qui sont tombés malheureusement dans le piège qui les a placés sous domination néocoloniale et dont les dirigeants sont incapables de prendre la moindre décision en toute indépendance. »

 

Abdelmalek Smari

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article