Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BERBERICUS

Vues et vécus en Algérie et ailleurs. Forum où au cours des jours et du temps j'essaierai de donner quelque chose de moi en quelques mots qui, j'espère, seront modestes, justes et élégants dans la mesure du possible. Bienvenue donc à qui accède à cet espace et bienvenue à ses commentaires. Abdelmalek SMARI

Adlène Meddi et Mélanie Matarese un couple à l’ombre d’un clou! Ou Droit de réponse

Je publie ici, chers lecteurs, une lettre de protestation contre un article dans lequel les auteurs Meddi et Matarese, par arrogance et autosuffisance, se sont permis d’insulter l’Etat et le gouvernement algériens.

J’avais envoyé cette lettre de protestation au quotidien algérien El Watan, mais ce journal qui, pourtant, se dit « indépendant » voire même « démocratique » (il pense peut-être qu’en utilisant la langue française, l’on devient nécessairement « indépendant » voire même « démocratique » !) a refusé de me la publier et ce sans aucune explication.

 

Honorable Rédaction,

J’ai lu avec intérêt et attention l’article « Chômeurs : le régime fantasme sur un scénario à la arouch » - publié sur les colonnes d’El Watan online du 22 mars 2013, signé Adlène Meddi et Mélanie Matarese.

Sincèrement je l’ai trouvé tendancieux et plein de propos haineux contre l’Algérie et ses citoyens (gouvernés et gouvernants).

Je sais que les auteurs de l’article su-cité sont libres de supputer ce que bon leur semble pour se consoler de leur déception de voir l’Algérie se tenir encore debout, malgré toutes les tentatives qui visent et œuvrent à sa  déstabilisation.

Je sais aussi que cette résistance de l’Algérie (gouvernés et gouvernants soudés les uns aux autres) à se laisser berner par ce chant des Matarese, des Meddi et de leurs « experts » politologues, est déconcertante.

Je sais aussi que pour qu’elle trouve sa place en tant qu’amie sincère des Algériens (et pourquoi pas citoyenne algérienne ?) - Caritas urget, oblige - ; et pour qu’elle se fasse amie, Matarese (l’étrangère, la pas algérienne) doit se montrer doublement zélée dans son amour et dans sa sincérité envers les Algériens, quitte à démontrer la quadrature du cercle.

Je sais aussi que pour ce faire tous les coups sont permis et le plus brillant des coups dans cet article est : On ne devrait pas reconnaître à l’Algérie un Etat ou un gouvernement !!!

Bien au contraire dans le lexique de ces sirènes, on préfère plutôt parler de : régime, pouvoir, système, clanisme, régionalisme… ! et les moyens et instruments de ce-dit  Régime, pouvoir, système… deviennent destruction, clonage, diabolisation, redressement, manœuvres de déstabilisation, d’infiltration et de corruption… en somme « une véritable guerre d’une bande de brigands contre une masse inoffensive de brebis et d’agneaux ! »

Et l’article est plein à la nausée de ces insinuations, ou plutôt de ces mensonges et mystifications.

Mensonges et mystifications qui suivent avec une méticulosité religieuse les indications d’une certaine stratégie géopolitique que j’appellerais ici orientologie et qui est à la solde de cette nouvelle Eglise de la démocratie héliportée et du néocolonialisme et applaudis par les traitres et les goumiya locaux de touts bords.

Je sais aussi qu’il s’agit dans un tel article de l’un des lieux communs, de ceux des plus communs dirais-je ; et puisque tout le monde le dit, pourquoi pas Meddi, Matarese et leurs experts politologues ? Après tout… n’auraient-ils pas, eux aussi, le droit de participer à un tel chœur chantant ?...

Je sais qu’un nom qui sonne berbericus agace l’oreille ou la langue de vos lecteurs et peut-être aussi de vos bailleurs de fonds, et que le nom Mélanie ou Patrick fait plus cool à votre journal et lui rapporte plus de fans et de doux suiveurs … « crédibles » ;

Je sais tout ça…

Mais qu’un journal « bouffe-imams » comme El Watan fasse de porte-voix à ceux-là-mêmes qu’il appelait naguère Fous de dieu, aux extrémistes du FIS d’où est venu tout le mal que connaît l’Algérie actuelle, c’est tout simplement de l’inouï !!!

Honorable Journal, ne venez pas aujourd’hui nous dire - après vos positions lucides et courageuses connues contre les forces du mal représentées par le FIS et ses mentors impérialistes et Wahhabistes – que ce même FIS était constructif et que ceux qui l’avaient combattu, l’avaient fait non pas pour défendre la république en Algérie mais pour sauver la (sur)vie du Régime ! Vous l’avez crié vous-mêmes pour plus de trois lustres !!!

Et alors maintenant personne ne va vous croire, même s’il le recevra de la bouche du Verbe en personne, ou de celle qui représente ce Verbe : Mélanie Matarese entre autres noms roumis…

Les Algériens qui sont morts pour défendre notre pays et ceux qui sont restés pour le défendre ne vous le pardonneront pas, jamais, même si vous ferez intercéder la même Mélanie Matarese ou le Verbe qui l’envoie et la sponsorise.

Car aussi gros que soient les mots des Matarese, des Meddi et de leurs « experts » orientologues, ils ne peuvent déborder l’ombre d’un clou.

Quant à cette France dont « les RG recueillent des informations et leur travail s’arrête là. S’ils les utilisent, c’est pour protéger les intérêts du pays à l’étranger, pas contre leurs propres citoyens au moment où ils exercent leurs droits constitutionnels. » c’est une autre matière à méditer :

la France, justement, en tant que nation intelligente, elle soigne bien son Intérieur ; mais dehors, dans les pays des damnés de la terre, elle sème les guerres et la ruine.

Et sur ce point je suis tout à fait d’accord avec les Matarese, les Meddi et tous leurs « experts » orientologues.

Enfin, Honorable Rédaction, au nom de la liberté d’expression dont - je crois - votre journal constitue l’un des chantres et garants dans notre pays ;

au nom du droit des lecteurs – les vôtres - d’exprimer leurs opinions vis-à-vis de ce que vous leur offrez à lire ;

au nom du droit qu’un citoyen algérien a de réagir à un article qui le touche personnellement ;

au nom du droit qu’un citoyen algérien a d’exercer son verbe et sa conscience afin de mettre des bornes à une Information tendancieuse et sens-unicale, je vous prie, Honorable Rédaction, tout en vous savant un immense gré, de publier ce

Droit de réponse.

 

Sincèrement votre.                              

Abdelmalek Smari (écrivain)

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

check cashing nearer in fresno ca 05/04/2015 12:02

If you should want your car to get to work, thus payday loans may be of use. You might pay a fee for the loan, however if you are not working it will charge you more. Payday loans is a fund of relief, never take the loans for granted, because it could lead to debt problems.

quanto costa aprire una partita iva 28/02/2015 21:04

Questi investitori facilitano permessi approvati per la creazione di IVA intro-comunitario, guardare la credibile riconoscimento voga IVA dei loro clienti collegando i sistemi fiscali degli Stati Uniti ad ovest del partenariato.

payday loan 28/02/2015 19:17

Somehow, once varied forms of business manufacture incalculable larger revenue on the merchandise or services that they deliver, it just look to be thought-about by most to be economy and is completely acceptable.

payday loan 22/02/2015 00:05

Also bear in mind that your bank account will typically be accustomed offer you with at the aspect of your borrowed funds and to assemble repayments. As such, your checking or checking account have to be compelled to be compelled to be compelled to be in wise standing with none overdrafts denote or unfinished. Payments will not be created into degree account that's "in the negative," thus day loans unit presumably not the as a results of mend your banking mistakes.

essay service online 11/02/2015 12:37

Thanks a lot for this post. It is a good exercise throughout the writing procedure to stop regularly and reformulate your dissertation as succinctly as possible. So someone in another position could comprehend its significance as well as its importance.