Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BERBERICUS

Vues et vécus en Algérie et ailleurs. Forum où au cours des jours et du temps j'essaierai de donner quelque chose de moi en quelques mots qui, j'espère, seront modestes, justes et élégants dans la mesure du possible. Bienvenue donc à qui accède à cet espace et bienvenue à ses commentaires. Abdelmalek SMARI

Trump, le deuil de l'Establishment, les larmes de la dame de service et le désarroi des media tremens (6)

 

"We are not going to let the fake news tell us what to do, how to live, or what to believe.”

President Trump

 

 

 

- Trump, pro-israélien ?

- On attribue déjà a Trump certaines allégations pour Israël, contre la Chine… en somme on l'accuse déjà d'une espèce d'obameries ou de clintonneries !

Mais moi j'ai écouté tout son discours de ce matin du 9 novembre... il n'y avait sur sa bouche ni le nom d'El-Qouds, ni celui d’Israël ni celui de la Chine.

Dans son discours de ce matin, rien de cette intox n'a suinté.

Une intox ourdie sûrement par les vassaux d'Obama/Bush et par les bédouins, surtout, qui ont peur de Trump et peur de perdre leur statut de serfs stupides.

Ce que cette intox révèle, par contre, c'est que Trump a tant d'ennemis, de très grands ennemis... redoutables... à travers toute la planète.

Ils ne lui pardonneront jamais le "tort" d'avoir pensé à haute voix (de les avoir donc dénoncés indirectement pour leurs chacallages et pillages des pauvres et faibles) de soulager les souffrances des peuples qui souffrent à cause du néo-colonialisme chapeauté par leurs éminences les grands criminels de guerre : les Bush, Clinton et Obama.

Ils ne lui pardonneront jamais le "tort" d'avoir compris et dit que Poutine et la Russie ne sont pas si diables que ça.

Ils ne lui pardonneront jamais le "tort" d'avoir dit et revendiqué que les autres peuples vaincus, les damnés de la terre, devraient eux aussi avoir un peu de paix et de dignité.

S'ils avaient pu, ces ennemis redoutables et criminels, ils l'auraient abattu sans le laisser arriver au mois de janvier, date de son entrée officielle à la Maison Blanche, bordel où pullulent les proxénètes et qu'Obama comptait léguer à Dame Clinton !

Cette même Maison blanche-et-toujours-illuminée, n'ayant pas pu supporter la défaite desdits démocrates, éteignit toutes ses lumières !!!

Un grand deuil donc pour ces perdants, ces mauvais perdants.

Et même Dame Clinton avait envoyé se faire foutre ses propres votants et sympathisants quand elle avait refusé de les rencontrer alors qu'ils l'attendaient dans l'obscurité et le froid de la nuit, dans la douleur de la défaite et le désir de s'en soulager...

 

- Trump, un va-t-en-guerre ?

Le débauché Clinton, les assassins Bush, Obama, leurs toutous le Hongrois et Hollande en France et le khalife du criminel et menteur Blair, Cameron, en Angleterre, n'ont-ils pas embrasé mezzo-mondo, les pays des damnés de la terre ?

Faut-il citer un à un les désastres, plutôt les charniers et autres chantiers de la mort, que ces criminels et leurs régimes, au passé immoral, ont causés aux peuples faibles ?

Vous-en-voici quelques échantillons : l'Irak, l'Afghanistan, la Yougoslavie, la Somalie, le Soudan et, plus récemment, la Syrie, la Libye, le Yémen, le Mali et les autres pays africains chantables par la France qui leur prend chaque année 400 milliards de dollars, sans les laisser tranquilles…

http://www.connectionivoirienne.net/124376/franc-cfa-non-les-pays-africains-ne-versent-pas-un-impot-colonial-a-la-france-selon-liberation

Et puisque nous y sommes, regardez et écoutez cet audio-vidéo, https://www.youtube.com/watch?v=gWg37xQheqc.

Audio-vidéo où l'ex président français, Jacques Chirac, dit à peu près la même chose que dit cette chaîne panafricaine et rappelle, sans voile aucun, à ceux qui oublient que « une grande partie de l'argent qui est dans notre porte-monnaie vient précisément de l'exploitation depuis des siècles de l'Afrique, et pas uniquement, mais beaucoup vient de l'exploitation de l'Afrique. »

Après quoi il conseille aux oublieux/omettants de cette gravissime et éclatante réalité de « avoir un petit peu de bon sens – je ne dis pas de générosité -, de bon sens, de justice, pour rendre aux Africains ce que [dirait-il] on leur a pris... ».

Rassurez-vous, je ne vais point dire que Trump est un ange, mais un grand mérite doit lui être reconnu : il a mis à mal la bassesse morale de l'Establishment et le mensonge et la servitude de ses chiens aboyeurs, les Mass-Média.

Donc il aura, lui aussi, sa guerre, bien entendu (ce que Dieu ne veuille)... car, sans un ennemi extérieur, la cohésion du tissu pluri-ethnique qui constitue les États-Unis d'Amérique ne saurait tenir et se pulvériserait en cinq sec.

Et puis, il y a le redoutable Deep state qui va de toute façon contraindre le président novice à avoir sa ou ses guerres ou crever.

America first!” avait-il déjà hurlé Trump durant sa compagne électorale. Un cri qui semble reprendre le diktat de son lointain prédécesseur Monroe : America for the Americans ».

Maintenant on commence à comprendre ce cri de Trump.

Serait-ce un appel au retour à la profondeur stratégique des USA, à ce pré carré latino-américain… (ce que Dieu ne veuille) ?

Le Deep state lui dira de toute façon ce que Vauban disait à Louvois en janvier 1673 :

« Sérieusement, Notreseigneur Trump, vous devriez un peu songer à [...] prêcher toujours la quadrature, non pas du cercle, mais du pré. C'est une belle et bonne chose que de pouvoir tenir son fait des deux mains. » https://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9_carr%C3%A9

En fait selon l’agence de presse Associated Press, « le président des États-Unis aurait menacé son homologue mexicain d’envoyer l’armée américaine pour s’occuper du crime et de l’immigration au Mexique. Vous avez plein de “bad hombres” chez vous. Vous ne faites pas assez pour les arrêter, - déclare le président des États-Unis. Je pense que vos militaires ont peur. Les nôtres n’ont pas peur et je vais peut-être les envoyer chez vous pour qu’ils s’en occupent. »
http://www.lemonde.fr/donald-trump/article/2017/02/02/la-journee-de-donald-trump-menaces-sur-le-mexique-desaveux-et-funerailles_5073092_4853715.html

Il l'aurait dit... ou plutôt ses détracteurs auraient aimé qu'il l’eût dit !

Toutefois, donnons-lui le bénéfice du doute.

La Clinton a eu, par contre, l'arrogance et l'effronterie de nous dire textuellement ce qu'elle a l'intention de porter à notre monde : la guerre, de nouveau, la destruction, le sang qui coule à flots et les pleurs des femmes (des femmes comme elle, pourtant !) et des enfants déchiquetés comme les éclats d'une grenade, des flammes hautes comme des montagnes… la ruine enfin de l'homme et de l'humanité.

Cette mégère de Clinton ne nous promettait que mort encore et, encore, mort et destruction… bref, pas moins d'une “World War III” selon un diplomate russe proche de Vladimir Poutine qui ajoute - selon Sam Webb - que « la victoire de Donald Trump a sauvé la planète d'une apocalypse nucléaire. »

https://www.thesun.co.uk/news/2158611/vladimir-putins-top-aides-say-a-hillary-clinton-victory-would-have-caused-world-war-iii-adding-donald-trumps-win-saved-the-planet-from-nuclear-apocalypse/

Au fond, je crois que les Américains ont eu, eux aussi, assez de ces guerres infinies... et c'est ce message qu'Obama avait reçu et ensuite trahi. Ce même sinistre Obama qui avait ruiné son Parti démocratique, le parti des voulant-la-dignité-et-la-justice.

Et c'est ce que Trump a reçu lui aussi, je pense.

« Si Trump vaincra, certains dits progressistes quitteront les USA… et blablabla »… Mais Trump est déjà président des États-Unis .... verrons-nous tout le monde qui est contre quitter ou snober l'Amérique ?

Non, on n'en a rien vu encore.

Tout ce beau monde va retourner chez lui avec la queue entre les pattes ou en rampant pour battre la coulpe.

Je parie que sous peu, ce seront ces faux indignados les premiers à se mettre en file devant la porte du palais trumpien pour avoir quelques bribes des grâces du maître des séants. Toujours est-il qu'il veuille leur accorder quelque intérêt.

Quant aux Mexicains, n'en parlons pas ... ils ont toujours été des réactionnaires, la majorité détentrice du pouvoir, bien entendu.

Ils parlent quand ils sont dans la largesse... mais ensuite, ils se mettent eux aussi la queue entre les pattes, comme le reste des gringos anti-Trump, ils baissent le regard et les oreilles et ils n'en diront plus rien... et voilà ils sont encore là oublieux et pensant d’être oubliés.

À propos de « l'extension du mur de la frontière avec le Mexique (23-25 ​​Janvier), la raison n'est pas la xénophobie: la Secure Fence Act a été signée par le président George W. Bush, qui a ensuite déclenché la construction du mur, que le président Barack Obama a par la suite poursuivi, soutenu par le gouvernement mexicain de l'époque. »
Quant aux décrits décrits « anti-immigration (25-27 janvier), Trump a annoncé qu'il aurait appliqué la loi, héritée de l'administration Obama; [loi] qui implique l'expulsion de 11 millions d'étrangers illégaux. (…)
En outre, (…), il a suspendu les permis d'immigration aux États-Unis pendant trois mois et a interdit l'entrée des personnes en provenance des pays où il est impossible de vérifier l'identité et la situation. »

Faut-il préciser que ces pays bannis sont justement les pays dont les prédécesseurs de Trump, tels Bush 1er, Clinton, Bush 2nd et Obama avaient détruit l’État, massacré les populations et mis à sac les biens et les ressources ?

Et puis « La liste de ces pays n'a pas été rédigé par Trump, mais reprise à partir d'un texte du président Obama. En Syrie, par exemple, il n'y a plus ni ambassade ou consulat Américains. » http://www.voltairenet.org/article195218.html

 

 

Abdelmalek Smari

 

 

 

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article