Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BERBERICUS

Vues et vécus en Algérie et ailleurs. Forum où au cours des jours et du temps j'essaierai de donner quelque chose de moi en quelques mots qui, j'espère, seront modestes, justes et élégants dans la mesure du possible. Bienvenue donc à qui accède à cet espace et bienvenue à ses commentaires. Abdelmalek SMARI

Trump, le deuil de l'Establishment, les larmes de la dame de service et le désarroi des media tremens (3)

 

« If we have the power to do something, we should do something, we should stop thinking about wrong or right. We stop thinking about we should or should not. Instead we focus shortly on can or can not. These are, I think, the things dangerous at everyone. »

Edward Snowden

 

 

L'effet Trump sur les primaires de la droite en france

 

Y a-t-il un mal américain ?

Est-il grand ?

Est-il insignifiant, exagéré ?

Nous allons juger de ça en suivant les informations qui se sont dégagées à partir de la campagne électorale de Trump.

D'emblée, l'on peut dire qu'il existe un mal américain, un mal profond, que le lucidissime Trump a su diagnostiquer et annoncer courageusement au monde, et que les propos de Houria Aït Kaci (Ancienne directrice de l’agence de presse AAI) résument en ces termes :

« … des millions d'Américains ruinés, jetés à la rue, des villes désindustrialisées (comme Detroit), des travailleurs mis au chômage, des millions de personnes pauvres et sans protection sociale, attisant les différences raciales et la violence.

Pendant ce temps, une classe minoritaire de super milliardaires voit chaque année ses bénéfices grimper en flèche et les différences de classes s'accentuer.

Il n'est plus permis à tout Américain de devenir riche à la force de son travail, selon le principe du capitalisme libéral. »

http://www.algeriepatriotique.com/article/une-contribution-de-houria-a%C3%AFt-kaci-%E2%80%93-trump-ou-le-parcours-d%E2%80%99un-milliardaire-patriote

Si ces Américains lésés et laissés-pour-compte ont bien apprécié la ''plaidoirie'' de Trump pour leurs droits fondamentaux perdus, les mass media de l'establishment (seul responsable d'un tel désastre), détracteurs de Trump et de son programme, dit encore Houria Aït Kaci : « mettent l'accent sur ses propos misogynes et soi-disant anti-musulmans et anti-mexicains, et occultent – à dessein – ses discours sur l'injustice et la misère des millions d'Américains ordinaires et les mesures pour relancer l'économie des States. »

Essayons de réfléchir un peu sur les résultats des primaires de la Droite française (les Républicains). François Fillon a remporté 44,1 % des voix des votants et est arrivé largement en tête devant Alain Jupé (28,6 %), éliminant ainsi le troisième candidat dans la course, Sarkozy (20,6 %).

Ce qui est à noter, c'est que les deux vainqueurs ont des programmes plus ou moins rapproché surtout en ce qui concerne la question de la Russie et celle de la Syrie !

Tous les deux sont favorables à un rapprochement stratégique avec la Russie. Ce qui signifie lever l'embargo imposé à Moscou. Mais Fillon prône en plus une alliance avec le Gouvernement syrien. Ce qui relève de l’inouïe, pour une France connue pour son suivisme vis à vis du régime américain ; suivisme qui frôle la sous-traitance mercenaire !

Pour le reste des programmes, les deux candidats ne se distinguent pas d'une manière éclatante l'un de l'autre. Sauf que Jupé reste « très critique vis-à-vis de la Russie à laquelle il reproche ses bombardements sur Alep et son alliance avec le régime de Bachar Al-Assad. »
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/11/21/primaire-de-la-droite-ce-qui-differencie-fillon-et-juppe-dans-leurs-programmes_5034820_4355770.html#oBfVqBb5UXAxtb3w.99

C'est à notre avis cette position interventionniste (il poursuit son hostilité envers la Syrie sur la trace de ses prédécesseurs Sarkozy et Hollande) qui avait fait perdre à Jupé jusqu'à 15,5 % des voix par rapport à son rival Fillon.

Quant à Sarkozy, il s'est montré complètement aligné sur la politique criminelle promise (avortée) de la dame de service de Washington. Il n'a pas caché ses dessein anti-Syriens et anti-musulmans à tutta birra.

N'a-t-il pas, en mercenaire doc, contribué à la chaotisation de la Libye ?!

Ne voulait-il pas, durant sa campagne ridicule et arrogante, contraindre les musulmans français à manger du porc, entre autres outrances et vexations ?!

N'a-t-il pas mené sa campagne électorale pour le premier tour de ces primaires brandissant une fausse menace, un présumé péril islamique qui serait en train de ronger les valeurs et la civilisation judéo-chrétiennes de « sa » France (bien qu'il est hongrois!) ?!...

Je crois que ce sont cette arrogance et ce ridicule qui étaient la cause principale de sa débâcle politique.

Qu'il jouisse maintenant de sa perte dans l'humiliation… il va pleurer comme a pleuré hier sa maîtresse et complice, la dame de service.

Bref, tant pis pour lui, il mérite cette humiliation.

Même ses frères de rang comme Fillon et Copé lui en veulent pour son attaque à la Libye en 2011, où avec son pair Cameron et leur tandem de maître Obama/Clinton avait semé la mauvaise graine des mercenaires déguisés en bédouins et passés pour des terroristes islamistes qu'on voit maintenant sévir en Libye, au Mali et au Niger.

Cela, sans compter les déboires judiciaires de ce corrompu, ce mercenaire à la solde de Obama/Clinton, comme l'affaire Bygmalion des fausses factures ou, surtout, comme le financement illégal de sa campagne présidentielle de 2007 avec de l’argent fourni par feu Kadhafi.

Fourni ?! Il vaudrait mieux dire extorqué (via chantage, par la menace de mort… d'ailleurs ne l'a-t-il pas fait tuer par la suite… ?).

« Pour la Libye, dit Walid Mebarek, cela lui [Sarkozy] est revenu directement par la question du journaliste David Pujadas. Sarkozy avait alors répondu en substance : ''Vous n’avez pas honte, M. Pujadas…'', évitant de répondre. »

Ce qui a fait dire à François Fillon « On imagine mal le général de Gaulle mis en examen » !!!

http://www.elwatan.com//international/nicolas-sarkozy-game-over-22-11-2016-333412_112.php

 

Le remède Trump au mal profond de l’Amérique

 

Mais retournons à l'Amérique de Trump… Berny Sanders aussi faisait plus ou moins les mêmes promesses de justice et de paix, et c'est pourquoi les va-t-en-guerre dans les rangs desdits démocrates l'ont sanctionné et écarté de la course pour la Maison Blanche au profit de la dame de service des milieux financiers et belliqueux.

Ce même Sanders qui déclara que le peuple américain « comprend que la cupidité des entreprises est en train de détruire notre économie et que les partis politiques sont maintenant complètement soumis aux lobbys privés qui les financent. »

Il paraît que le vidéo de cette intervention ait été censuré pour des motifs évidents (de la part des dignitaires de l'establishment).

Je vous renvoie à cet autre site http://fortune.fdesouche.com/29129-%C2%AB-la-cupidite-des-milliardaires-na-pas-de-fin-%C2%BB-senateur-bernie-sanders où vous pouvez lire : « Intervention du Sénateur indépendant du Vermont, Bernard Sanders, devant le Congrès américain afin d’y dénoncer le fossé qui se creuse entre les très riches et le peuple américain. Il dénonce l’outrecuidance irresponsable de ces milliardaires qui sont en train de détruire les États-Unis pour des dollars supplémentaires dont ils n’ont pas besoin. »

Même une institution aussi prédatrice comme le FMI est arrivée aux mêmes constations, au même diagnostic de Trump au sujet du mal profond de l'Amérique.

Étant donnée l'importance mondiale des USA, ce mal ne peut être que de portée planétaire ; il ne cesse de ravager les nations et les peuples du monde et de semer le chaos économique par le moyen de la globalisation et de la dictature planétaire de Wall Street :

« Les effets négatifs du commerce international – déclare cette institution - doivent être davantage pris en compte en faveur de ceux qui se sentent laissés-pour-compte. »

Mais l'establishment et ses toutous, alias la dame de service et les media tremens, semblent ne pas s'apercevoir de l’impact nocif, ruinant, de la politique interventionniste et néolibérale sur leur « propre société, dégoûtée par les shows à la Rambo et en mal de réponses à ses inquiétudes du quotidien. » http://www.elwatan.com//une/trump-a-la-tete-des-etats-unis-peur-et-incertitude-dans-le-monde-10-11-2016-332562_108.php

Dans une vidéoconférence Edward Snowden décrit à merveille l'état d'esprit de ces fous criminels de l'establishment – dénoncés ci-dessus par Trump et autresqui, ayant un pouvoir illimité ne font pas ce qu'ils font parce qu'il est utile, juste et dans l’intérêt du bien commun (en Amérique en particulier et dans le reste de la planète en général), mais ils le font parce qu'ils peuvent le faire !!!

Voici ce que dit Snowden à ce propos :

« If we have the power to do something, we should do something, we should stop thinking about wrong or right. We stop thinking about we should or should not. Instead we focus shortly on can or can not. These are, I think, the things dangerous at everyone. »

« Nous avons dépensé des milliards de dollars pour déstabiliser l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient, alors que les Blancs et les Noirs chez nous se tirent dessus.

Depuis 2008, le monde occidental est plus pauvre et fragile, notre pays en proie à un conflit social, nous sommes au seuil d'une nouvelle guerre froide, au lieu de considérer Poutine un allié dans la guerre contre le terrorisme.

Les responsabilités sont plus de Clinton, que d'Obama : la destruction de la Libye est son œuvre. Hillary Clinton va nous conduire à une confrontation sans précédent. » dixit Donald Trump, discours du 4 novembre – rapporté par Alessia Furia sur facebook.

Est-ce ce Trump qui vous inquiète, vous autres mauvais perdants ?

Tant que ça ?!

Moi, pas le moindre du monde.

Ceux qui m'inquiètent, par contre, ce sont ceux-là mêmes que Trump inquiète. Et ce n'est vraiment pas un jeu de mot, le mien. Croyez-moi !

Pour ce qui me concerne, je pense sincèrement - et je suis même convaincu - que Hillary Clinton est une femme de guerre.

C'est elle, avec ses démocrates, qui ont créé ce corps de MERCENAIRES, qu'ils ont appelés Daesh pour l'utiliser dans leur entreprise criminelle de chaotiser le monde arabo-musulman.

"We made it to use it" dixit cette dame de service.

Et c'est à cause de la menace qu'elle brandissait durant sa campagne électorale à la paix mondiale, qu'elle a perdu les élections.

Abdelaziz Rehabi, ancien ambassadeur algérien a écrit : « Il est important de rappeler que les Américains n’ont jamais voté pour les Présidents qui ont gagné des guerres, mais plutôt pour ceux qui apportent des réponses à leurs problèmes internes. »

http://www.elwatan.com//actualite/trump-ne-pourra-pas-mettre-en-applicationce-qu-il-a-promis-aux-electeurs-10-11-2016-332567_109.php

À propos de cette criminelle de guerre, n'est-ce pas elle qui avait soutenu la guerre en Irak avec beaucoup de zèle, sous George Bush Jr ?

De même quand elle était secrétaire d'état de Barak Obama, elle a joué un rôle clef dans les attaques de l'OTAN contre la Libye.

Cette criminelle de guerre, n'a-t-elle pas déclaré en 2008, sans rougeur ni décence, tout en se vantant de sa ''virilité manquée'' : « Si je deviens président, nous attaquerons l'Iran. » ?!

 

Abdelmalek Smari

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article