Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BERBERICUS

Vues et vécus en Algérie et ailleurs. Forum où au cours des jours et du temps j'essaierai de donner quelque chose de moi en quelques mots qui, j'espère, seront modestes, justes et élégants dans la mesure du possible. Bienvenue donc à qui accède à cet espace et bienvenue à ses commentaires. Abdelmalek SMARI

Apartheid ou quand la France part en guerre contre ses propres enfants ! (4)

Tanti auguri a tutti gli amici per il nuovo anno 2016 !

Meilleurs voeux à tous les amis pour le nouvel an 2016 !

 

أطيب التّهاني إلى كلّ الأحباب بمناسبة السّنة الجديدة 2016    

 

 

« ''Je viens de prendre ma retraite [anticipée] pour service rendu [à la France].''

Son ami lui demande, étonné :

''Quel service as-tu donc rendu à la France pour qu’on t’accorde cette faveur ?''

Réponse du concerné, un fils de harki :

''Je rentre d’Algérie. J’étais en mission à Médéa où, déguisé en imam salafiste, j’ai endoctriné des jeunes pour les enrôler dans les rangs du GIA !''

Est-il nécessaire de rappeler que c'est à Médéa qu'ont été enlevés et exécutés les sept moines trappistes ? »

Karim Bouali (1)

 

 

Dix ans après les émeutes de la ''Racaille'' dans cette nouvelle Terre d’Andalousie

Dix ans après les émeutes de 2005 des indignados des banlieues de cette nouvelle Terre d’Andalousie - la ''Racaille'' comme les appela leur frangin, le Hongrois - presque rien n'a été entrepris ou changé pour améliorer la condition intenable des ces citoyens français laissés-pour-compte ! Et ce sont les statistiques qui nous le disent.

« Et même si les discours ont changé – écrit Yacine Farah -, il n’en demeure pas moins que les Maghrébins et les Africains sont ceux qui souffrent le plus du chômage, de l’exclusion et des discriminations en tous genres. » (2)

Bref, ce ''presque rien'' que j'ai souligné consiste en cette exception qui reste cependant de taille : parachever le processus de faire de tout résistant à l'injustice et à l'apartheid français, un homo islamicus, un jihadiste en puissance, un terroriste, et cela dès qu'il ouvre le bec pour dire ou dénoncer sa misère de laissé-pour-compte !

Donc plus de revendications sociales et citoyennes, plus de revendicateurs, surtout, enfin plus aucun problème pour les autorités qui peuvent dès lors dormir et allonger leurs jambes !

Ces Mohamed et Fatma, puisque c'est d'eux qu'il s'agit, n'ont-ils pas encore compris que pour changer leur condition de ségrégués damnés de la république, ils doivent commencer par changer leurs noms en Joseph et Marie, autrement Niet ?

Quand en 2000 Gao Xingjian reçut le prix Nobel de littérature, le quotidien le Monde sortit alors avec le titre – je cite de mémoire - « Le Nobel de la littérature attribué à un Français… »

Ce n'est que quelques jours après que le vénérable journal, embourgeoisé et vieilli, rectifia le tir en ajoutant la particule suffixe « Chinois » à la ''racine'' Franco.

Meno male !

Une telle imposture journalistique, si flagrante, passée presque inaperçue, n'est pas unique en son genre. Ici aussi l'Empire se révèle précurseur !

De générations entières d'artistes et écrivains américains d'origine italienne ont dû anglo-saxonniser leurs noms pour pouvoir publier leurs œuvres près les grandes maisons d'édition prestigieuses.

En fait on les chantaient ouvertement : ou tu renonces à Giovanni et Francesco pour un John et autres Frank, autrement Niet, pas de publication !

En France on a, entre autres exemples, Zizou, le Français d'avant Materassi, qui devint avec le temps Zidane, l'Algérien violent et grossier de l'après Materassi…

Dans ces pays dits des droits de l'homme, qui en ont à en vendre, plutôt à en exporter, si une personne n'est pas de souche et n'appartient pas non plus à la race élue (occidentiste), elle aura son origine suspendue sur sa tête comme l’épée de Damoclès.

Si elle réussit socialement et arrive à réaliser des exploits à la Gao Xingjian ou à la Zizou, elle sera assumée pleinement et fièrement par cette race élue.

Si par contre il s'agit d'une personne dont la République a ghettoïsé ses parents et les parents de ses parents, dans les colonies avant, et actuellement dans les banlieues, faisant d'elle une racaille humaine, cette personne non seulement ne sera jamais assimilée, mais elle sera surtout déféquée littéralement de la société de la race élue.

Cette personne ghettoïsé, dérange-t-elle quelqu'un de souche ; est-elle soupçonnée de quelque délit ?

On met en avant ses origines, on l'étrangise donc, on en fait un corps étranger, un intrus dangereusement nuisible, facilement reconnaissable, hyper-condamnable et vogue la galère…

Et alors cette pauvre personne diabolisée risque non seulement la prison et les peines prévues par la loi (justes ou injustes qu'elles soient) qu'elle doit d'ailleurs expiées, mais elle sera expulsée et déchue de la nationalité française !

À moins qu'elle serve à quelques plans géostratégiques, comme par exemple semer bordel et chaotisation dans les pays des damnés de la terre ! Auquel cas, non seulement on lui maintient sa nationalité malgré la gravité du délit réel ou présumé - comme dans le cas de ce Saïd Arif (3) pourtant affiché et condamné pour terrorisme - mais on arrive à la gracier !

Ce genre de personnes, si on ne les liquide pas tout simplement - pourvu qu'elles ne soient pas des agents secrets rebelles, comme Merah ou Kouachi - on les renvoie ailleurs, dans des pays vaincus qui les acceptent sans condition, bien qu'ils ne fassent pas partie de leurs concitoyens !

Et ne pensez pas que la France fasse du mal en pensant et voulant faire du bien… car il y a des gens, honnêtes et courageux - comme ce Chef de service d’urologie – CHU d’Angers, Ex-conseiller municipal de la ville d’Angers (4) - qui ne cessent de rappeler à cette France, dans tous les idiomes et dans toutes les sauces, les sottises et les injustices qu'elle commet… seulement il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.

Ce médecin et ex-conseiller municipal, Azzouzi Abdel-Rahmène, écrit : « Parce que la France est cette nation particulière dans laquelle vivent pacifiquement de citoyens athées, chrétiens, juifs et musulmans, pendant longtemps, j’ai cru que nous finirions, à force de bonne volonté, par construire une Terre d’Andalousie, fruit du génie français qui aurait pu servir de modèle de société dans un monde en perte de repères et de sérénité. Mais le camp des éradicateurs est activement à l’œuvre et couvre les voix et actes du camp des conciliateurs. » (5)

 

Quelle grande bêtise !

La mesure barbare de déchoir de la nationalité française certains citoyens français (uniquement ceux issus des ghettos-banlieues) condamnés pour terrorisme est en passe de constituer l'un des nouveaux amendements de la nouvelle constitution française, quand elle sera votée !

« Cette mesure dit Jacob Cohen - a pour but de terroriser les musulmans, de suspendre une épée de Damoclès sur leur tête, de les contraindre à raser les murs et à renoncer à se défendre ou à exiger leurs droits. Avec le message suivant : si vous faites le malin, on vous accusera de complicité de terrorisme et on vous expulsera, vous et votre famille ! C'est un moyen de chantage extraordinaire mis entre les mains d'une classe politique majoritairement hostile aux musulmans. » (6)

Il paraît que Hollande le fasse volontiers pour les beaux yeux des droites françaises afin de leur subtiliser quelques voix, vue la débâcle électorale des dernières Régionales devant l'avancée de ces droites.

On verra que cette mesure barbare, pour reprendre les mots de Cohen, ne va pas trop chatouiller la conscience démocratique des Français, du moment que ce sont les musulmans qui en feront les frais.

À bien voir dans cette mesure aussi barbare que stupide, ça nous vient de penser que ledit terroriste kamikaze n'aime se faire sauter en l'air qu'en tant que détendeur d'un passeport français !

On dirait que le passeport français soit valable aussi pour le Paradis !

Quelle grande bêtise !
Pourtant on ne demande pas à la France d’être plus grande de ce que son état lui permet ou de boire l'eau de la mer, mais seulement - pour paraphraser Jean El-Mouhoub Amrouche (7) - d’être juste.

On ne lui demande pas d’avoir du génie ou d’être charitable, mais seulement de ne pas démentir ses discours par ses politiques et d’avoir le respect de l’homme.

Car si la France ne respecte pas ce contrat sur lequel sont fondées et son autorité et son identité, elle sera la négation d’elle-même ; elle ne sera de toutes façons plus la France, elle sera tout au plus une énième république de bananes...

 

Franco-algériens

Concentrons-nous cependant sur cette définition que les médias dominants (suivis comme de coutume par les médias suiveurs et de périphérie) ont choisi pour parler de ces Français qui font la guerre à la France, leur pays.

Définition que ce complexe de médias préfèrent à d'autres définitions plus honnêtes et plus précises, et qu'ils ont intérêt à utiliser, si vraiment ils veulent résoudre le problème de la violence politique qui minent leur pays, la France.

Car on ne résout rien si on continue à fausser les données mêmes du problème. D'ailleurs comment peut-on résoudre un problème si au lieu d'utiliser des mots justes et clairs pour le définir, le cerner donc, on continue à utiliser d'autres mots n'ayant rien à voir avec la réalité des faits qui en plus le cachent et en brouillent les pistes ?!

Donc quand il s'agit de la criminalité de l'un de ces Français bannis - car de confession musulmane ou issus de familles issues elles-mêmes de l'immigration - c'est Franco-algérien.

Ainsi Merah, le Français, l'agent des Services Secrets français révolté, devint sur la langue de tous les médias atlantistes un Franco-algérien, un Mohamed contre… Mohamed (souvenons-nous, il avait tué des musulmans aussi) !

« Mohamed Benalel Merah avait en effet affirmé détenir des enregistrements vidéo de son fils et que celui-ci travaillait pour les services secrets français. » (8)

Pour peu on n'eut vu la France venir punir l'Algérie pour avoir envoyé la moitié de l'un de ses citoyens (l'autre moitié est française) semer la pagaille en France !

Souvenons-nous : un certain 1830 la même France avait puni la même Algérie pour avoir – prétendait-on - servie (de chair à canon, ça oui) les exécrables pirates ottomans qui la niquaient alors et qui l'avaient niquée pour trois siècles d'affilée.

Inutile de préciser qu'une telle mystification sert d'une pierre plusieurs coups : la France doit être civile et s'il y a barbarie en son sein, elle lui vient de dehors !

De l'autre coté une telle mystification sert à dédouaner l'empire en confirmant aux yeux de son opinion publique, qui n'est pas faite que de moutons et d'imbéciles, que ledit terrorisme islamique est bel et bien une réalité tangible, indéniable ; qu'il existe en somme et qui mérite donc qu'on lui fasse la guerre et qu'il faut éliminer… et tant pis si, chemin faisant, on élimine aussi des peuples et des civilisations entières !

Enfin définir ces terroristes belges et français (ainsi que ceux du 13 novembre à Paris) de Franco-algériens, ça dédouane le gouvernement français d'assumer les conséquences de ses politiques ségrégationnistes ; lui qui refuse de regarder les choses - ses choses - en face et prendre ses énièmes responsabilités.

En plus ces dits Franco-algériens sont en réalité des pseudo Franco-algériens : certains parmi eux seraient issus des orphelinats et des Asiles pour enfants sans pères identifiés, complètement élevés dans des institutions françaises et éduqués à la culture française.

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra a d'ailleurs déclaré que "Les frères Cherif et Saïd Kouachi n'ont jamais visité l'Algérie et ne sont pas gérés par le consulat de l'Algérie, ils n'ont donc aucun lien avec l'Algérie ». (9)

Et puis si ces terroristes sont des citoyens belges, pourquoi la France va bombarder la Syrie ?! Pourquoi ne se la prend-t-elle pas avec la Belgique ?

D'ailleurs le premier ministre belge, lui-même, avait parlé de ''médailler'' ces terroristes et de les ''héroïser'' ! (10)

Mais les mystificateurs se fichent éperdument de la cohérence ou de l’honnêteté intellectuelles, ils ont décidé d'identifier les citoyens français par leur origine !

N'en plaise aux menteurs mystificateurs, ces citoyens français ghettoïsés ne sont que Français. Merde ou miel, ils sont des Français, rien que des Français, comme leur confrère le Hongrois, comme leurs pairs les Portugais, les Italiens, les Vietnamiens, les Sénégalais, les Ivoiriens ... etc. tous immigrés en France tout au long des deux derniers siècles, qui ont fini par constituer des familles et des foyers... français tout court.

Vous savez comment s'appellent les complices de Coulibaly ? Tonino G., Willy P., Christophe R. et Michael A. !

Cela confirme notre idée que certains Français sont en colère contre leur pays, car les gouvernants de ce pays les précarisent et les humilient pour servir l'Empire US, l'insatiable Capital et ses Multinationales non moins égoïstes et criminelles, pour des miettes que la maffia de la classe dominante française, suppôte et valette de cet Empire et de ces Multinationales, refuse de partager avec ses concitoyens.

Tonino G., Willy P., Christophe R. et Michael « sont soupçonnés d’avoir acheté et fourni le matériel et les armes qui ont servi à commettre la tuerie de Montrouge et l’attentat contre l’Hyper Cacher. » (11)

 

La Sentence "insultant pour la République" de Manuel Valls 1er

Jusqu'ici, dans les épisodes précédentes j'ai parlé de l'Apartheid en France, tout en sachant bien que la France est considérée comme un pays des droits de l'homme.

Bien évidemment, je n'ai point inventé cette parole ni la réalité dont cette parole essaie de rendre compte, ni même diagnostiqué une telle réalité.

Peu après l’attaque contre Charlie Hebdo, Manuel Valls 1er ( pas celui du présent gouvernement) pour être entendu, a dû dire les choses clairement avec des mots forts; ainsi parla-t-il d'un vraisemblable Apartheid territorial, social, ethnique dont rendent compte des phénomènes de ghettoïsation comme le chômage, l'accès limité aux universités et aux entreprises, et même à certaines discothèques, les difficultés à trouver un logement, le contrôle de police au faciès… une discrimination qui n'épargne aucun coin du territoire français !

Une discrimination parce qu’on n’a pas le bon nom de famille, la bonne couleur de peau, on ne fête pas Noël et surtout parce qu'on tient un tantinet à ses droits les plus basiques et légitimes !

Apartheid donc … et c'est de toute façon une sentence qu'avait prononcé Manuel Valls 1er.

Il est à croire que le choix de ce terme par le Premier ministre est un bon choix et il a eu raison de le prononcer, même si un telle vérité ne plaît pas aux bons pensants français, comme si leur pays était encore épargné par cette gangrène de racisme qui le mine et le ronge !

D'ailleurs de quel autre terme peut-on qualifier cette situation difficile, humiliante, pour une bonne part de citoyens français ?

Ce monde de bons pensants - et le quotidien Le Monde (et pas seulement le Monde) en fait partie - protestent contre la sentence Valls 1er, nient l'existence de cet Apartheid et grondent même leur premier ministre qui emploie cette formule de « ''apartheid territorial, social, ethnique'' depuis 2002. A l’époque il ajoutait ''religieux''. » (12)

Une raison de plus pour que ces bons pensants – s'ils voulaient vraiment du bien à leur patrie -, au lieu de chercher à nier l'évidence, y voient plutôt l'occasion de mettre un peu d'ordre dans la baraque France qui autrement risquerait de pourrir, de périr … et ce serait alors une grande perte pour l'humanité entière.

Car les terreaux où naissent les grandes valeurs et les génies - et la France en est un et des plus grands - n'appartiennent pas qu'aux seuls habitants ou gérants de ces terreaux : c'est un bien commun de toute l'humanité.

Et l'humanité doit s'en soucier.

Ça se voit que ce qui importe aux yeux de ces bons pensants c'est l'image d'une France fantasmée, immaculée, alors que sa réalité objectivement observable est une image ternie par l'injustice et les mensonges qui peinent à mystifier cette injustice.

Et ce n'est pas par les mensonges ou la magie qu'on va faire taire les trombes de l'évidence ou résoudre des problèmes aussi épineux.

Et puis il n'y a pas que Valls qui parle d'Apartheid au pays des droits de l'homme : dans sa lettre ouverte, sus-citée, le Pr Azzouzi Abdel-Rahmène, déçu par les valeurs républicaines que font les dirigeants français, parle d'une France qui

« chaque jour renie un peu plus ses valeurs républicaines ;

une France où l'on demande aux musulmans d’être invisibles dans l’espace sociétal français ;

une France où l’école de la République s’attaque avec violence à des enfants de 8 et 10 ans parce que musulmans ;

une France où la police, souffrant d'un racisme endémique, ose interroger ces mêmes enfants, comme on interroge des criminels, sous la bienveillance de la ministre de l’Éducation ;

une France où des milliers d’intellectuels et d’experts français de confession musulmane sont tenus dans l’apartheid médiatique et politique dans les innombrables débats et questions qui les concernent directement. » (13)

 

Abdelmalek Smari

 

----------

- 1) Karim Bouali http://www.algeriepatriotique.com/content/ces-verites-qui-blessent

- 2) Yacine Farah - http://www.elwatan.com//international/france-dix-ans-apres-les-emeutes-les-banlieues-toujours-dans-l-attentde-26-10-2015-306102_112.php

- 3) R. Mahmoudi http://www.algeriepatriotique.com/article/le-terroriste-said-arif-sauve-par-la-cour-europeenne-des-droits-de-l-homme-abattu-en-syrie

- 4) Lettre ouverte de Azzouzi Abdel-Rahmène, http://www.lemondedesreligions.fr/debats/opinions/devrais-je-faire-semblant-10-02-2015-4512_200.php

- 5) Lettre ouverte de Azzouzi Abdel-Rahmène, idem

- 6) Entretien avec Jacob Cohen http://www.algeriepatriotique.com/article/jacob-cohen-algeriepatriotique-la-decheance-de-la-nationalite-vise-terroriser-les-musulmans

- 7) Propos de Jean El Mouhoub Amrouche recueillis par Alain Romey http://cdlm.revues.org/15

- 8) http://www.20minutes.fr/societe/1620179-20150601-pere-mohamed-merah-revient-toulouse-etre-interroge-police#xtor=RSS-176

- 9) Bahia Hakiki https://collettivoalma.wordpress.com/2015/01/21/franco-algerini/

- 10) voir à ce sujet les parties précédentes de ce même article, dans ce même blog.

- 11) Samir Ghezlaoui http://www.elwatan.com//international/enquete-sur-les-attentats-terroristes-de-paris-quatre-presumes-complices-mis-en-examen-21-01-2015-285600_112.php

- 12) Walid Mebarek http://www.elwatan.com//international/apartheid-le-mot-est-lache-22-01-2015-285662_112.php

- 13) Lettre ouverte, ibidem.

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article