Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BERBERICUS

Vues et vécus en Algérie et ailleurs. Forum où au cours des jours et du temps j'essaierai de donner quelque chose de moi en quelques mots qui, j'espère, seront modestes, justes et élégants dans la mesure du possible. Bienvenue donc à qui accède à cet espace et bienvenue à ses commentaires. Abdelmalek SMARI

Le plaisir de servir chez les bédouins (18)

« Il ya eu plusieurs exemples de canaux de télévision, y compris CNN, qui ont montrés des scènes datant de dix ans des évènements qui ont eu lieu en Irak, qu’ils affirment appartenir à ce qui se passe aujourd’hui en Syrie. »  le quotidien arabe de Londres Al Hayat 17-02-14

 

"كانت هناك امثلة عدة عندما اظهرت قنوات بما فيها "سي ان ان" مشاهد تعود الى 10 سنوات لاحداث حصلت في العراق زاعمة أن ذلك يحصل اليوم في سورية".

 

 

 

Mensonge et victimisme des révolutionnaires par procuration

« Actif dans les réseaux sociaux, présent à Genève, Londres ou Doha, le FIS dispose d’une chaîne de télévision, Al-Magharibia (à ne pas confondre avec la marocaine Al Maghribia) basée à Londres et dirigée par Oussama Madani, fils d’Abbassi, président-fondateur du Front. »

Islamisme : l'exception algérienne | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l’Afrique

Retournons sur cette citation. Elle parle de ces jeux doubles que seul un bédouin ou un apprenti-bédouin come berbericus a de la peine à comprendre.

Ces terroristes, fils légitimes et alliés indéfectibles des services secrets et des société de mercenaires à la solde des puissances prédatrices, jugés légalement et chassés (vraiment ?) de leurs pays comme des criminels et traitres par leurs peuples mêmes sont choyés et protégés par ceux-là mêmes qui nous font la guerre pour - disent-ils – nous libérer et libérer le monde du terrorisme !

Plus hypocrites que ça, l’on meurt !!!

 

L’internationale des mercenaires

Une chose reste sûre, très sûre, cependant : c’est que dans les pays des enculés de la terre il règne, selon le discours de la systématique des puissances prédatrices (adeptes de « Divide et impera »), une sacrée confusion entre groupes, tribus et clans ethniques hostiles les uns aux autres et ne trouvant la paix de l’âme et de la conscience qu’en se tuant entre eux, mêlant dans la foulée les innocents et bons philanthropes occidentaux qu’ils kidnappent, rapinent et rançonnent tout en se gardant le droit de les tuer ou de les restituer à la vie et à la liberté !

Donc, vu cette confusion (voulue et créée sciemment et scientifiquement dans les laboratoires du Pentagone & satellites), l’on peut tranquillement créer des photos et des vidéos avec des comédiens ou des agents des se(r)vices secrets, les montrant à toute la planète avec des déguisements ou des kéfiés autour du cou et voilant leurs visages.

Et pour cause : ils ne doivent pas être découverts surtout par ceux qui les connaissent, leurs proches ou leurs amis, car ils risquent d’être reconnus et dénoncés comme acteurs et les metteurs en scène de leurs films de propagandes, leurs mentors, comme des menteurs… comme justement des propagandistes.

Comme il est arrivé à Mohamed Merah qui a reconnu l’agent infiltré des services secrets français, celui-là même qui lui organisait et facilitait ses déplacements et ses activités, l’engageant dans le filet de « l’internationale terroriste », l’internationale des mercenaires.

Car il faut bien donner un feu à cette fumée, une vraisemblance à ces mensonges : il faut bien donner des preuves tangibles pour convaincre ceux qui s’en doutent encore qu’il ne s’agit pas là d’une vue de l’esprit, d’une construction rhétorique, d’un discours mensonger de la part des prédateurs mais de l’existence tangible, indéniable, de quelque chose qui s’appelle terrorisme islamique.

Mais plus que cible ou menace, les vecteurs de ce discours mystificateur servent de véritable cheval de Troie, prétexte à guerre dans les mains des assassins des peuples, ces fous rapaces, ces colonialistes seigneurs de la terreur et des désastres dont la raison d’exister semble être la destruction systématique des nations du Tiers-monde.

Et c’est évident et logique même : ces carnassiers ne pardonneront jamais à ces nations voyous de s’être libérées, arrachées, de leur joug…

En Syrie l’on ne se donne même plus la peine de créer des scènes nouvelles pour diaboliser Assad et l’Etat qu’il dirige: on recycle celles qu’on a déjà à disposition…

«Le monde assiste à une campagne médiatique très violente pour la fabrication de toutes pièces des données et des images afin d’endosser au gouvernement syrien la responsabilité des crimes odieux». Déclare M. Lavrov, ministre des affaires étrangères russe, voir http://alhayat.com/Details/604569

Et Lavrov d’ajouter que des données qu’il a en main montrent que certaines des images utilisées par l’opposition et les parties qui la soutiennent «remontent à la période de la guerre en Irak» !

 

Qui sont ces mercenaires, dits aussi djihadistes ?

On a longtemps accusé les français des banlieues de culture musulmane d’être une armée de réserve pour le terrorisme, étant donné qu’ils sont fils d’immigrés musulmans, censés avoir reçu une orthodoxie religieuse de leurs parents.

Dans son livre récemment paru, Les Français djihadistes (éditions Les Arènes, mars 2014), l’enquête du journaliste David Thomson sur les jeunes qui quittent la France pour rejoindre les rangs des islamistes en guerre en Afghanistan, au Sahel ou encore en Syrie, montre que

« sur les personnes interrogées par l’auteur, (18 au total), «neuf sont des convertis issus du christianisme, Français ‘‘de souche’’… » voir à ce sujet le lien suivant.

http://www.elwatan.com//hebdo/france/forte-proportion-de-non-maghrebins-et-de-non-musulmans-29-04-2014-255276_155.php

Si cette réalité est la même pour les 700 djihadistes français officiellement recensés, ce sera un coup dur pour les lepénistes et autres racistes qui veulent faire de ce fléau une seconde nature de l’islam et des musulmans.

Mais indépendamment de la nationalité de ces mercenaires criminels, une vérité tend à s’affirmer pour corroborer l’hypothèse, la nôtre, selon laquelle il s’agit dans ce commerce de la mort et de la bordellisation des sociétés musulmanes d’un véritable trafic de mercenaires à la solde des puissances prédatrices.

Bien sûr ces puissances font mine de s’alarmer de la menace que ces monstres de terroristes puissent représenter pour elles.

Monstres qu’elles-mêmes d’ailleurs ne cessent de créer à chaque instant du jour et de la nuit depuis des décennies dans leurs propres laboratoires de guerre et d’impérialisme.

Monstres qu’elles créent afin de déstabiliser les malheureux peuples (pas seulement musulmans mais tout ceux qui se permettent d’être faibles et aliénés) pour les plier à leur volonté et les asservir ensuite à tête reposée.

Ces puissances savent donc - et le peuvent facilement - éliminer de tels criminels à peine touchent-ils sérieusement à leurs intérêts ou à leurs pré-carrés et autres réserves de chasse.

Et si ces criminels montrent parfois que leur objectif est justement celui de s’attaquer au dit occident, dit impie et blablabla… c’est qu’un tel discours fait partie du rôle qui leur a été assigné par les ingénieurs et stratèges des puissances prédatrices.

N’est-ce pas au nom de cette menace - fictive, quoi qu’on en dise -, que les USA et leurs lieutenants et vassaux ont réinvesti les colonies perdues sans soulever même pas un grain de scandale ?

N’est-ce pas au nom de cette même menace mensongère qu’on continue à niquer d’autres peuples comme il est arrivé dernièrement à ladite république centrafricaine ?

N’est-ce pas au nom de cette mystification tournée en menace franche que nos gouvernants et nos intellectuels ont mis la queue entre les jambes et n’ont plus oser dénoncer personne ni quoi que ce soit, si non les victimes elles-mêmes de cette machination de l’enfer ?

 

Logique infernale

Que ceux qui croient à la révolution par procuration, par impérialistes et mercenaires interposés, pensent un peu à la révolte des Arabes aux temps des Lawrence et à ses conséquences tragiques (pour les Arabes bien entendu).

Cette révolte, qu’on attribue injustement mais stratégiquement à l’impitoyable et rusé Lawrence, servit à l’Angleterre et à la France non seulement de précipiter la chute des vieux despotes mourants, les exécrables Ottomans, et de leur régler leurs comptes, mais surtout à créer une dette sur les dos des Arabes qu’ils ne cessent de payer jusqu’aujourd’hui.

Et c’est fort justifiable, voire très logique : si l’Angleterre ou la France font la guerre, ce n’est sûrement pas pour les beaux yeux des Bédouins.

D’ailleurs ces Anglais et ces Français, impérialiste par nature historique et par vocation morale peinent à supporter de voir exister les Bédouins, figurons-nous si elles acceptent à mourir à leur place, pour leur bien ! –

Tout ce que la France, l’Angleterre et les USA bien évidemment font, le font pour dominer ces Bédouins et s’approprier de leurs territoires et de leurs ressources naturelles.

Rien que ça.

Donc ces vouleurs (voleurs) de changement, cette grande arnaque du siècle, les fauteurs de ce soi-disant printemps arabe, devraient consulter l’histoire, au moins celle de la grande révolte arabe pour voir que rien ne leur sera restitué samaritainement de ce que l’autre leur prendra avec les armes et les ruses.

L’aide de ces puissances de la mort et des rapines des peuples procède d’une logique absurde : en voyant les hordes d’autodestructeurs et d’automutilateurs se flinguer entre eux, les prédateurs pensent que la chasse aux butin soit ouverte et ils ne manquent pas de tenter leur chance…

et une fois la proie dans le sac, y’aura-t-il un Bédouin capable de se débattre ?

Y’aura-t-il un Bédouin capable de faire attendre les vrais artisans de sa libération, les mercenaires à la solde des puissances prédatrices, jusqu’à ce qu’on les paie ?

Il n’y en aura personne car alors ces révolutionnaires s’avèreront de simples poules mouillées attendant d’être plumées et mises dans l’eau bouillante de la borma.

Je vous conseille cher lecteur de lire à ce sujet le très pertinent et documenté ouvrage de Suleiman Moussa « Songe et mensonge de Lawrence » - Ed. Sindbad.

Adonis, le grand poète syrien, parle de la fin de la cause non seulement palestinienne ou arabe mais tiers-mondaine aussi et surtout.

Et qui mieux qu’un poète est capable de dire avec éloquence la vérité ?

Le malheur, comme le dit encore Adonis, est que les étrangers peuplant lesdites révoltes arabes, autoproclamés amis et coreligionnaires des misérables tiers-mondains.

Et ces étrangers – a-t-on encore besoin de le démontrer ? -  ne sont autres que des mercenaires et des agents de destruction infiltrés opérant à la solde des puissances prédatrices.

Ces mercenaires inventent pour les tiers-mondains des styles d’émancipation inédits dans l’histoire des peuples : pour être progressistes et libres et patriotes il est impératif - impérialisme oblige ( !) -que vous détruisiez votre pays et surtout, surtout de vous tuer entre frères, enfants de la même terre. Enfin pour être vraiment libres – l’absurde n’ayant pas de limites - il vous faut être serfs, nos serfs. Voici où veulent en arriver le club de la terreur, la société des puissances prédatrices et leur garant et proxénète l’empire de tous les empires.

Une logique d’enfer!

 

The Untold History of the USA ou la honte d’appartenir à l’HU-MA-NI-TE

Dans leur livre The Untold History of the United States Inizio modulo

le cinéaste Oliver Stone et l’historien Peter Kuznick essayent de sonder les coins sombres des administrations des 17 présidents, de Woodrow Wilson à Barack Obama, pour voir à quel point les États-Unis ont dévié de leurs idéaux démocratiques fondateurs.
Ils passent en revue l’autre histoire des Etats-Unis, son histoire inédite, l’histoire de leurs innombrables interventions militaires dans des conflits en territoires étrangers en commençant par la répression sanglante de la lutte pour l’indépendance philippine et couvrant les deux guerres mondiales, jusqu’aux opérations secrètes ou aux guerres franches livrées en Amérique latine, en Asie et au Moyen-Orient, souvent pour renverser des dirigeants élus démocratiquement en faveur des dictateurs de droite et ce pour sauvegarder leurs intérêts économiques et leurs influence politique et idéologique.
Pour ce faire les présidents américains – il vaudrait mieux dire le régime américain : les présidents étant là pour jouer des rôles que ce régime leur assigne - ont foulé de leurs bottes la constitution des États-Unis et le droit international jusqu’à faire des Etats-Unis mêmes un état policier, voire dictatorial, envers ses propres citoyens (pensons au Maccartisme et au récent Patriot act entre autres mesures liberticides).

En utilisant les dernières recherches et documents récemment déclassifiés, The Untold history montre comment l’empire américain a déterminé le cours des événements mondiaux pour leurs seuls intérêts à travers le XXe siècle et au-delà.

http://www.amazon.co.uk/The-Untold-History-United-States/dp/0091949297/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1352887251&sr=8-1

C’est dire que la démocratie est le dernier des soucis de ceux qui gouvernent, même du côté de chez l’oncle Sam.

Comment voulez-vous que ces mêmes States avec leurs lieutenants et vassaux - despotes à casa propria, cruellement assoiffés de pouvoir et de domination - se soucient-ils de nos libertés, à nous les tiers-mondains, de la qualité de notre vie, de nos sorts enfin et de nos destins ?

Comment voulez-vous que nous croyions à leurs mensonges et à leurs propagandes ?

Comment voulez-vous qu’on leur fasse confiance ?

Comment voulez-vous qu’on aime leurs dites valeurs dont ils ne cessent de nous casser les tympans à longueur d’années et de lustres et qu’ils sont les premiers à s’en ficher éperdument, à fouler des semelles de leurs bottes ?

Comment voulez-vous qu’on ne devienne pas fous,

fous de rage, la rage des impuissants,

fous de désespoir, le désespoir des solitaires,

fous d’injustice, l’injustice des forts,

fous de la cécité, la cécité des nôtres,

fous de la complicité, la complicité de nos frères et amis traitres,

fous enfin de honte, la honte d’être, d’appartenir à cette peste qui se vante de s’appeler :

HU-MA-NI-TE ?!

 

Abdelmalek Smari

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article